Translate

samedi 14 décembre 2013

Dialogue politique UE-Palestine sur les droits de l’homme, la bonne gouvernance et l'État de droit : des efforts ont été accomplis, mais il reste encore beaucoup à faire


L'Union européenne et la Palestine ont tenu hier leur 5ème dialogue politique annuel sur les droits de l’homme, la bonne gouvernance et l’Etat de droit dans le cadre de la Politique Européenne de Voisinage. 

Des hauts représentants des deux parties ont examiné les progrès accomplis dans les trois secteurs, à l’aune des priorités formulées conjointement dans le plan d'action UE-Palestine adopté en 2013. Il a été convenu d’un suivi concret pour aborder les préoccupations avant la réunion de l'année prochaine.
 
L'UE a loué la partie palestinienne pour ses travaux sur un Plan d'Action national concernant les droits de l’homme et la lutte contre la torture, et pour améliorer l'accès à certains centres de détention. L'Union européenne a également salué les efforts déployés dans le secteur de bonne gouvernance, en particulier l’endossement par le Premier Ministre Rami Hamdallah d'un guide opérationnel pour le processus législatif (un guide de consultation publique et un guide complet de la rédaction législative), et le lancement de services d'e-gouvernement.
 
Dans le même temps, l'Union européenne a évoqué des préoccupations au sujet - entre autres - des arrestations illégales et des mauvais traitements, la liberté de réunion, la liberté de la presse et l'égalité des chances pour les femmes. Les progrès palestiniens en ce qui concerne le renforcement de l'Etat de droit par la réforme dans le secteur de la justice et de la sécurité ont également été discutés.
 
Le représentant de l’UE, M. John Gatt –Rutter, a declaré : "les questions abordées dans notre dialogue politique constituent aujourd'hui les piliers de tout Etat ​démocratique ​bien gouverné. Pendant des années, l'UE a investi dans la construction des institutions palestiniennes sur la base de la bonne gouvernance, l’Etat de droit et le respect des droits de l'homme. Il reste encore beaucoup à faire dans tous ces domaines. Toutefois, cet important travail conjoint contribue à améliorer de la crédibilité palestinienne dans le monde entier et sa volonté de gouverner son propre état".
 
Le Vice-Ministre palestinien de la Justice, le conseiller Khalil Kharajeh déclaré que la réunion avait atteint les résultats escomptés à la lumière du nouveau statut de la Palestine, qui est devenue Etat observateur à l'ONU. « Ce nouveau statut nous a motivé pour de plus grandes réalisations institutionnelles et juridiques dans tous les secteurs, en vue d'établir l'Etat de Palestine", a-t-il précisé.
 
C’est le cinquième sous-comité entre l'UE et l'Autorité palestinienne sur les questions des droits de l'homme, de la gouvernance et de l’Etat de droit dans le cadre de la PEV, et du premier sous-comité dans le cadre du nouveau Plan d'Action conjoint adopté plus tôt en 2013 pour une durée de cinq ans. Le dialogue politique UE-Autorité palestinienne est composé au total de six forums sur des questions allant des droits de l'homme au commerce. 
 
Pour en savoir plus
EU Neighbourhood Info Centre – l’UE adopte un nouveau plan d’action pour le Territoire palestinien  (19/03/2013)
L’Union européenne et les Palestiniens Page facebook
Service d’Action Extérieure  UE - Palestine

Aucun commentaire: