Translate

dimanche 8 décembre 2013

L’UE donne un élan majeur aux réformes démocratiques et au développement dans le sud du voisinage

La Commission européenne s’apprête à financer les efforts de transition et de réforme des pays du sud du voisinage à hauteur de près d’un demi-milliard d’euros. Elle a en effet adopté aujourd’hui un train de mesures d’aide d’un montant de 476 millions d’euros afin de stimuler le développement et la coopération avec une série de pays de la région. 

Cette aide, octroyée par le biais de l’instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP), représente près d’un tiers du 1,5 milliard d’euros que la région devrait recevoir cette année.   
 
Štefan Füle, le commissaire en charge de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage, a annoncé cette décision et expliqué que cette nouvelle enveloppe fera vraiment la différence dans des domaines clés comme l’éducation, le développement des petites et moyennes entreprises et l’agriculture.  «Ce généreux soutien reflète clairement notre engagement à contribuer aux efforts consentis par nos partenaires pour stimuler le développement économique durable et améliorer le niveau de vie des citoyens. Il témoigne également de notre volonté de continuer à soutenir la coopération régionale dans le contexte de l’Union pour la Méditerranée, avec ici un rôle clé pour son Secrétariat à Barcelone. »  
 
L’enveloppe approuvée aujourd’hui inclut 150 millions d’euros au titre du   programme SPRING (Soutien au partenariat, aux réformes et à la croissance inclusive) qui apporte un soutien financier supplémentaire aux pays ayant progressé sur la voie des réformes démocratiques, conformément au principe « plus pour plus » de la politique européenne de voisinage.   
 
Les bénéficiaires des nouvelles enveloppes SPRING sont : la Jordanie (21 millions d’euros), le Liban (21 millions d’euros), la Libye (5 millions d’euros), le Maroc (48 millions d’euros) et la Tunisie (55 millions d’euros).    
 
En outre, 314 millions d’euros sont affectés aux programmes de coopération dont bénéficieront les citoyens de cinq pays partenaires –  AlgérieÉgypteLibyeMaroc etTunisie – dans le domaine de l’agriculture, de l’environnement, du développement des petites et moyennes entreprises (PME) et de la reprise économique et de la protection des plus vulnérables.    
 
Enfin, la Commission alloue également 12 millions d’euros aux programmes de coopération régionale, l’objectif principal étant d’assurer la prise en compte des points de vue et des priorités des jeunes lors de l’élaboration d’une nouvelle législation par les autorités. La coopération avec l’Union pour la Méditerranée sera par ailleurs renforcée dans les domaines qui ont un impact direct sur les moyens d’existence des citoyens du sud de la Méditerranée. Par EU Neighbourhood Info
 
Pour en savoir plus
Pour en savoir plus sur les nouveaux programmes, consultez les mémos suivants :   
−        Algérie
−        Égypte
−        Libye
−        Maroc
−        Tunisie
−        Programme SPRING 2013

Aucun commentaire: