Translate

mercredi 18 décembre 2013

Échelles des temps, "montrer ce qui se passe au sud et au nord de la Méditerranée"

En écho à l'exposition "Plus loin que l'horizon" de la Villa méditerranée, celle-ci présente sa nouvelle exposition permanente, "Échelles des temps" qui retrace 300 millions d'années de la Méditerranée. Le directeur de recherche au CNRS et historien Jean-Luc Arnaud est le narrateur de ce parcours jalonné de vidéos.

La particularité d’Échelles des temps, la nouvelle exposition permanente de la Villa Méditerranée est de présenter près de 300 millions d'années d'histoire dans une chronologie inversée. Quatre vidéos sont proposées aux visiteurs, deux sur "le temps des hommes", où les 2500 ans d'histoire humaine de la Méditerranée sont résumés, puis deux autres sur "le temps de la terre" avec l'histoire de la formation de la Méditerranée. Méconnue, la crise messinienne y est expliquée, durant laquelle la Méditerranée s'est retrouvée totalement asséchée pendant 100 000 ans.

Le narrateur de l'exposition Jean-Luc Arnaud, historien et directeur de recherche au CNRS a associé ses compétences à toute une équipe de chercheurs et d'artistes, et notamment au réalisateur Daniel Cling. En plus de la difficulté d'associer la discipline et la rigueur scientifique à la dimension artistique, l'autre difficulté a résidé dans la complexité d'aborder 300 millions d'histoire en seulement quarante-cinq minutes. "On ne prétend pas raconter l'histoire, on prétend exposer un certain nombre de choses qui montrent comment tous ces temps sont relatifs. De toute façon, le principal travail de l'historien est de faire des choix dans la pléthore d'informations, de les organiser pour rendre compte", a expliqué Jean-Luc Arnaud.

Malgré les différences culturelles, religieuses et politiques, et dans la même logique que le manuel d'histoire sur la Méditerranée, "l'un des exercices a été de montrer simultanément ce qui se passe au nord et se qui se passe au sud". Dépasser les particularismes, mais aussi accepterd'écrire une histoire qui, écrite à un autre moment de l'histoire le serait sans doute différemment."L'historien est fils de son temps", clame Jean-Luc Arnaud.

L'exposition se veut complémentaire avec Plus loin que l'horizon, l'autre exposition de la Villa consacrée aux mobilités marchandes et humaines en Méditerranée et s'inscrit dans un cycle intitulé "L'histoire autrement" censé interroger l'histoire récente et passée de la mer commune. 

Par Elodie Crézé - Source de l'article Marsactu

Aucun commentaire: