Translate

mercredi 25 décembre 2013

Protection de la mer Méditerranée: l’UpM appuie les efforts internationaux


L'Union pour la Méditerranée (UpM) a clairement annoncé son soutien aux efforts visant à protéger la mer Méditerranée, en marge d'une réunion des Parties contractantes de la Convention de Barcelone des Nations Unies et ses protocoles, qui s’est tenue cette semaine à Istanbul.
 
Le Secrétariat de l'UpM a organisé une manifestation conjointe parallèle sur «la mise en œuvre de la dépollution - plans d'actions régionaux et nationaux », avec la composante évaluation et maîtrise de la pollution marine (Med POL)  du Programme des Nations Unis pour l’Environnement - Plan d'Action pour la Méditerranée (PNUE/PAM) pour la Convention de Barcelone, et l'Agence Européenne pour l'Environnement (AEE).
 
Les conclusions d'une étude menée par le Secrétariat de l'UpM afin d’identifier des projets pour prévenir, réduire et combattre la pollution de la mer Méditerranée ont été soulignées lors de cet événement visant à contribuer aux efforts déployés dans le cadre de  l'initiative Horizon 2020 sur la dépollution de la Méditerranée.
 
L'étude comprend une liste à jour des projets d’investissements nécessaires pour répondre aux exigences de la lutte contre la pollution, et constitue une référence utile pour la sélection de projets phares dont le Secrétariat de l'UpM pourrait soutenir la mise en œuvre. Cette étude est complémentaire à d'autres initiatives menées par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement - Plan d'Action pour la Méditerranée, la Banque Européenne d'Investissement (BEI), l'EEE et la Commission européenne.
 
Par ailleurs, le nouveau Secrétaire Général adjoint de l'UpM pour l'Environnement et l'Eau, M. Shaddad Attili, a signé un protocole d'entente avec le PNUE-PAM pour définir des espaces concrets de travail communs et consolider les efforts conjoints dans les travaux entrepris par les deux institutions. En complément des actions dans le domaine de la dépollution, le protocole d'accord propose également d’établir une coopération plus étroite dans les domaines de la consommation et des schémas de production durable, la gestion intégrée des zones côtières, ainsi que le développement urbain durable. 
 
Pour en savoir plus
EU Neighbourhood Info Centre – Environnement

Aucun commentaire: