Translate

mercredi 18 décembre 2013

HYam : un projet pour les artistes de la Méditerranée

Projet HYAMHYam Project, créé par la française Pauline Simons, veut soutenir les artistes émergents issus de pays de la Méditerranée et les accompagner sur la scène artistique internationale. Rencontre

HYam est un tout nouveau projet dédié aux artistes émergent de la Méditerranée. Pouvez vous m'en donner les grandes lignes ?
La création de HYam est née de l’envie et de la possibilité d’accueillir en résidence des artistes à Hydra en Grèce. Et puis l’idée a fait son chemin. En étoile. Nous avons imaginé différentes initiatives afin de présenter mais aussi d’accompagner ces artistes dans la promotion de leur travail sur la scène internationale telles la mise en place d’un projet sur l’île, la co-production d’expositions et de catalogues étayée par des acquisitions ponctuelles. 
Un artiste aura chaque année l’opportunité de créer et d’installer une œuvre dédiée à l’espace public d’Hydra mettant ainsi en lumière l’unicité du lieu. HYam se chargera ensuite de monter une exposition de son projet et de ses derniers travaux dans une institution grecque avant de l’exporter dans une métropole européenne à commencer par Paris. En juin dernier, HYam a déjà fait un premier achat et a choisi un dessin digital de Vasilios Paspalis découvert à la XPO Gallery, une toute jeune enseigne parisienne.

Hydra a-t elle des connexions avec l'art contemporain ?
En outre, l’île a un côté singulier et quelque part unique au monde. Avec ses demeures patriarcales fin XVIIIe construites dans le style vénitien, son site extrêmement protégé, ses dédales de pierre, ses rochers tombant à pic et son silence moyenâgeux -il n’y a ni voitures, ni motos, ni vélos à Hydra- le monde de l’art la préfère à beaucoup d’autres.

HYam va donc accueillir un artiste en résidence dans l'île cet été ?
Pas encore. Cela sera pour 2015. HYam n’a que quelques mois. Toutefois, nous avons déjà mis en place une première action : nous nous sommes associé à la fondation Jean-Luc Lagardère afin de créer un prix qui rejoindra la liste des dix catégories déjà existantes donnant lieu à des bourses annuelles. La première édition sera tout naturellement dédiée à la Grèce. 
Et en juillet prochain, un artiste de moins de 35 ans, de nationalité grecque ou chypriote, élu par un jury international, recevra le prix de la jeune création artistique méditerranéenne. Cela sera à Paris, dans un lieu que nous vous dévoilerons bientôt.
Source de l'article Citizenkane



Aucun commentaire: