Translate

jeudi 19 mars 2015

Atelier d’échange sur le dialogue pluri-acteurs comme outil de démocratie participative et de réduction des inégalités

Dans le cadre du Forum Social Mondial 2015, le programme tuniso-français Soyons Actifs/Actives, coordonné par Solidarité Laïque, organisera un atelier sur la thématique : « la contribution de la démarche pluri-acteurs à la réduction des inégalités » le 25 mars 2015 à 15h sur le campus Farhat Hached, El Manar (Tunisie).
L’année 2014 a été marquée en Tunisie par la promulgation d’une nouvelle constitution, l’élection d’un président et d’une assemblée des représentants du peuple. 
Dans ce contexte, le programme Soyons Actifs/Actives qui réunit une cinquantaine d’organisations de la société civile tunisiennes et françaises, travaille depuis 2012 sur les problématiques de réduction des inégalités, qu’elles soient citoyennes, économiques ou sociales. 
Quelques mois après ces étapes de la transition démocratique en Tunisie, le programme Soyons Actifs/Actives s’engage dans une dynamique concertée pluri-acteurs destinée à accompagner le rôle de la société civile tunisienne dans son dialogue avec les autres acteurs de ces évolutions institutionnelles (pouvoirs publics, collectivités territoriales, médias, secteur privé, acteurs internationaux).
A l’occasion de cette table ronde, il est prévu que des parlementaires, acteurs de la société civile et représentants institutionnels partagent leurs analyses sur :
  1. les enjeux de la mise en œuvre des principes de la décentralisation et de la démocratie participative inscrits dans la nouvelle constitution tunisienne ;
  2. les conditions de dialogue entre les acteurs que cela nécessite.
Une fois que la problématique du dialogue pluri-acteurs sera positionnée dans le contexte tunisien, la table ronde s’intéressera, dans un second temps, sur les effets qu’un dialogue pluri-acteurs peut produire concrètement sur la réduction des inégalités. Des expériences réussies dans les domaines du dialogue social et du dialogue avec la jeunesse seront ainsi partagées.
Source de l'article Euromed France

Aucun commentaire: