Translate

lundi 14 mars 2016

Algérie-France: situation propice pour donner un nouvel élan à la coopération économique

Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) a estimé dimanche à Tlemcen que la situation était propice pour donner un "nouvel élan" à la coopération bilatérale entre l’Algérie et la France.

Résultat de recherche d'images pour "Algérie-France: situation propice pour donner un nouvel élan à la coopération économique"Dans une déclaration lue lors du forum économique Algérie-France qui se tient à Tlemcen, le président adjoint du FCE, Hocine Metidji, a rappelé que cette rencontre intervient à une "période cruciale de l’histoire de l’Algérie qui vient d’adopter une nouvelle constitution consolidant fortement la liberté d’entreprendre et d’investir", et "balise le terrain aux réformes profondes que compte engager le gouvernement pour instaurer un modèle économique connecté à l’économie mondiale et générateur de croissance et d’emplois".

"Il y a une corrélation entre les choix économiques stratégiques des deux pays, la France cherchant à redresser son industrie et l’Algérie souhaitant diversifier son économie", a-t-il souligné, affirmant que "nous avons donc des intérêts mutuels à travailler ensemble".

Pour le FCE, c’est le moment de donner un "sens plus profond" à la déclaration d’Alger d’amitié et de coopération entre la France et l’Algérie, signée le 19 décembre 2012, par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et le président de la République française, François Hollande.

Avant de signaler que cette rencontre sera couronnée par "la création d’un comité de suivi", Hocine Metidji a affirmé que "la FCE souhaite construire une alliance stratégique avec la France dont le savoir-faire est indéniable dans divers secteurs".

Abritée par le plateau "Lalla Setti" sur les hauteurs de Tlemcen, la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée en présence du wali de Tlemcen, du Consul général de France à Oran, a été marquée également par l’intervention du représentant du président de la CACI, Laid Mohamed Benamor, qui a rappelé le "succès" du forum de Paris organisé en juin 2015.

Riadh Amour, vice-président de la chambre, a rappelé également que cette rencontre intervient après une tournée qui a touché les wilayas d’Ain Temouchent, d'Oran et de Tlemcen.

"Le forum de Tlemcen se veut être un maillage pour rapprocher les opérateurs des deux rives", a-t-il encore souligné, lançant un appel aux entreprises françaises pour venir investir en Algérie qui est en pleine redynamisation de son économie.

Pour sa part, le Consul général de France à Oran, Gérard Ménard, a mis l’accent sur "l’excellence des relations algéro-françaises aux plans politique et économique", avant d’affirmer qu’il y a des possibilités à explorer.

"Le ministère français des Affaires étrangères est en train de développer une diplomatie économique, ces deux domaines étant intimement liés", a-t-il souligné.

Regroupant près de 250 personnes entre opérateurs, chefs d’entreprises des deux rives et cadres notamment, les travaux de ce forum se sont poursuivis par des tables rondes traitant divers thèmes dont "la jeunesse et la formation", "la diaspora algérienne un atout et l’investissement à Tlemcen".

Source de l'article APS

Aucun commentaire: