Translate

lundi 14 mars 2016

Méditerranée : « de l’illusion à la désillusion », selon Femise


Le Forum euro-méditerranéen des Instituts de sciences économiques (Femise) a tenu le 13 et le 14 février 2016 à Athènes , sa session annuelle qui lui a donné l’occasion de faire le point sur ce Partenariat, « Vingt ans après la signature du processus de Barcelone (…) 

La déclaration signée dans la capitale catalane jetait les bases de ce dialogue entre les deux rives de la Méditerranée », mais les résultats ne seraient pas à la hauteur de l’enjeu. 
Ce « rapprochement des deux rives (a dû) composer avec l’instabilité au Maghreb et au Moyen-Orient ». En résumé, le processus a été « de l’illusion à la désillusion », est-il affirmé dans le compte rendu publié en ligne.  Selon Femise, « le Printemps Arabe a balayé les timides avancées engagées en 1995 ».
« Les résultats sont médiocres. Le temps est venu de repenser la politique de voisinage en adoptant des mesures concrètes en faveur du commerce, des mouvements de capitaux et de la circulation de la main-d’œuvre », a fait valoir Ahmed Galal, président et coordinateur du Femise et directeur général de l’ERF (Economic Research Forum). 
Pourtant, « le processus de Barcelone reflétait un véritable élan d’optimisme de la part de l’Europe », a affirmé pour sa part Sergio Alessandrini, professeur à l’université de Modène. Il « préconise non pas une mais différentes politiques européennes de voisinage (PEV) ». Bien d’autres interventions, détaillées sur le site, marquent aussi la nécessité d’une réadaptation de cette politique.
 
Source : Femise

Aucun commentaire: