Translate

dimanche 6 mars 2016

Migration : l’UE a « l’obligation de s’engager, sur le long terme »

Un séminaire ‘Jean Monnet’ sur les Migrations, a lieu depuis lundi 22 février 2016, et jusqu’à mardi 23 à Tunis, organisé dans le cadre du programme européen ‘Erasmus +’ par « l’action Jean Monnet », réseau de recherche universitaire en matière d’intégration européenne lancé en 1989. Plusieurs personnalités, politiques et universitaires des deux côtés de la Méditerranée y ont participé, dont deux ministres tunisiens et l’Ambassadeur de l’UE en Tunisie, Laura Baeza.

Restreint, au départ, aux universitaires des États membres, le programme européen « l’action Jean Monnet » a été étendu aux pays en voie d’adhésion et a aujourd’hui, un champ d’application international.
L’ambassadeur a relevé que « la question migratoire n’a jamais été aussi importante et critique qu’aujourd’hui, tant d’un point de vue politique qu’humain : il suffit de constater à quel point elle domine l’actualité de ces derniers mois et menace les équilibres géopolitiques ».
 
« Nous nous trouvons au carrefour d’un nouveau paradigme et l’Union européenne a l’obligation de s’engager, sur le long terme, au côté de ses partenaires du voisinage et de l’ensemble de l’Afrique pour s’attaquer au problème », a-t-elle ajouté et de détailler l’ensemble des mesures prises à Bruxelles face à une telle situation, notamment la mise en place d’un « fonds fiduciaire d’urgence ».
 
Il servira « en faveur de la stabilité en Afrique, doté d’un montant initial de plus de 1,8 milliard d’euros, venant s’ajouter à l’aide au développement fournie aux pays d’Afrique par l’UE », a précisé Mme Baeza.
 

Aucun commentaire: