Translate

jeudi 5 janvier 2017

La Tunisie préside, au Caire, la 4e réunion ministérielle arabo-européenne

La 4e réunion ministérielle arabo-européenne s’est tenue, mardi dans la capitale égyptienne, le Caire, sous la présidence du ministre des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui.

La Tunisie assure, depuis septembre 2016, la présidence tournante du Conseil de la Ligue des Etats arabes dans sa 146e session, qui se poursuivra jusqu’au mars 2017.
Cette réunion, à laquelle ont pris part 49 ministres des Affaires étrangères a été présidée du côté arabe par le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Aboul Gheït et du côté européen par la haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité européenne et vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini.
A l’ouverture de cette réunion, Jhinaoui a mis l’accent sur l’importance du dialogue arabo-européen qui, a-t-il dit, ne manquera pas de contribuer à booster les relations de coopération et de partenariat entre les deux espaces et à relever les défis qui se posent.
Il a également souligné l’importance du rôle européen dans le règlement de plusieurs dossiers dans la région, dont en particulier le dossier palestinien, mettant l’accent sur la nécessité d’assurer la réussite des initiatives y afférentes, de manière à aboutir à un règlement juste et équitable sur la base de la légalité internationale.
Plaidant en faveur du règlement des crises en Syrie, en Libye et au Yémen, le Chef de la diplomatie tunisienne a mis l’accent sur la nécessité de faire front commun contre le terrorisme et d’adopter une stratégie commune pour le combattre.
Pour Federica Mogherini, la 4e réunion ministérielle arabo-européenne doit plancher principalement sur les moyens de faire face au phénomène du terrorisme qui prend pour cible les civils. » Plusieurs victimes ont été tuées à cause des attentats terroristes successifs perpétrés dans plusieurs pays du monde « , a-t-elle regretté.
Elle a, également, souligné la nécessité de favoriser la coopération euro-arabe dans tous les domaines, particulièrement en matière de lutte contre l’émigration clandestine.
Le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes a, de son côté, mis en garde contre les graves conséquences de la situation en Syrie sur la région et appelé les pays européens à user de tout leur poids politique et diplomatique pour mettre fin à la violence dans ce pays et aboutir à un règlement politique conformément à la première conférence de Genève sur la Syrie.
» La question palestinienne demeure la cause directe de l’instabilité dans la région « , a-t-il encore lancé, mettant l’accent, à ce propos, sur la nécessité de mettre fin à l’occupation israélienne des terres palestiniennes.
Il a également plaidé en faveur d’une action arabo-européenne pour trouver un règlement politique pacifique à la crise dans ce pays.
Plusieurs questions régionales et internationales étaient à l’ordre du jour de la 4e réunion ministérielle arabo-européenne. Il s’agit notamment de la cause palestinienne, des dossiers syrien, libyen et yéménite ainsi que de la situation en Irak, au Liban et dans la région du Sahel.
La réunion a aussi porté sur la coopération sécuritaire et plus particulièrement sur la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, les questions de la migration et de l’asile ainsi que sur la coopération et le partenariat économiques entre les deux espaces.

Source de l'article Espacemanager

Aucun commentaire: