Translate

jeudi 10 août 2017

Aérien : Le Caire se renforce comme hub privilégié d'Emirates


Emirates Airlines va bientôt lancer quatre nouveaux vols réguliers chaque semaine au départ du Caire, la capitale de l’Egypte. La compagnie aérienne veut augmenter ses capacités dans le pays de l’Afrique du nord.

Nouvelles ambitions d'Emirates Airlines en Egypte. La compagnie aérienne émiratie augmente ses capacités au Caire en lançant, à partir du 29 octobre, quatre vols réguliers supplémentaires chaque semaine.

« Nos clients pourront se connecter facilement aux points du Moyen-Orient, d'Asie, des Amériques, de l'Afrique et de l'Australie, y compris Bahreïn, Muscat, Kuala Lumpur, Bangkok, Hong Kong, New York, San Francisco, Cape Town, Entebbe, Melbourne et Sydney », explique auprès de l'agence de presse Dubai News, Orhan Abbas, vice-président des opérations commerciales d'Emirates pour l'Afrique.

La compagnie aérienne qui emploie plus de 2.000 ressortissants égyptiens dans divers postes au sein du groupe Emirates, dont plus de 800 membres d'équipage, à l'échelle mondiale, dit vouloir également booster le commerce et le tourisme au pays des pharaons.

« Nous continuerons d'investir en Égypte, en autonomisant l'économie locale et en l'aidant à élargir sa présence commerciale et touristique », s'est engagé Orhan Abbas.

Le tourisme et le commerce en vue

Ces nouveaux vols seront exploités par « un Boeing 777-300ER à 360 places », détaille l'agence de presse

En termes de fréquences, Emirates va exploiter désormais, à partir du mois de novembre, 21 vols hebdomadaires, en lieu et place de dix-sept vols chaque semaine entre le Caire et Dubaï soit trois allers-retours par semaine. Pour le fret aérien, il faut compter 23 tonnes de capacité supplémentaire.

Emirates a commencé ses opérations au Caire en avril 1986 avec trois vols par semaine. Les opérations ont progressivement augmenté avec des augmentations de la fréquence et de la capacité entre le Caire et Dubaï pour faire correspondre la demande des clients. C'est la même dynamique qui se poursuit.

Source de l'article La Tribune Afrique

Aucun commentaire: