Translate

dimanche 8 avril 2018

Coopération : l'Espagne et l'Algérie renforcent leur partenariat

Mariano Rajoy et Ahmed Ouyahia
Le premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, en présence du chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

En marge de la visite officielle effectuée à Alger le 3 avril dernier, le Chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a exhorté les entreprises de son pays à intensifier leurs investissements en Algérie.

Passée premièr client de l’Algérie depuis quelques mois en succédant à l’Italie, l’Espagne ne cache plus ses ambitions économiques vis-à-vis de son voisin du sud, l’Algérie. Le 3 avril dernier, le président du gouvernement, Mariano Rajoy, a effectué une visite de travail durant laquelle il a rencontré son homologue algérien, Ahmed Ouyahia.

Les discussions ont naturellement porté sur la coopération économique bilatérales, mais aussi les différents liens d’amitié qui existent entre ces deux nations méditerranéenne. En marge de la cérémonie protocolaire, les chefs d’Etat ci-dessus mentionnés ont coprésidé la 7ème session de la Réunion bilatérale algéro-espagnole de Haut niveau. Une façon de sceller le partenariat stratégique qui se dessine sur les plans économique et politique.

Par ailleurs, cette rencontre a débouché sur la signature de 5 projets d’accords entre les deux pays, dans les secteurs de l'industrie, des assurances agricoles, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique ainsi que la protection civile.

Un forum d’affaires a également eu lieu entre les membres des délégations respectives, réunissant environ 700 participants, composés de représentants d'organismes institutionnels, d'établissements financiers et d'opérateurs économiques de divers secteurs (agroalimentaire, aéronautique, banques, métallurgie, machinerie industrielle, matériaux de construction, transport…).

En clôture de cette visite d’Etat, Mariano Rajoy n’a pas manqué de rappeler l’importance d’insuffler une nouvelle dynamique dans les affaires algéro-espagnoles en dopant les investissements tous azimuts. Dernièrement, le volume des exportations espagnoles vers l’Algérie a chuté de 11 % après que celle-ci ait mis en place de restrictions sur les importations pour réduire son déficit commercial.

Néanmoins, et en ce qui concerne le commerce extérieur, la péninsule ibérique demeure son premier client avec un montant qui a atteint les 943 millions de dollars en 2017, soit 13,3 % du niveau global des exportations.

Par Kheireddine Batache -Source de l'article Ecomnewsmed

Aucun commentaire: