mercredi 17 octobre 2012

Statistiques: Croissance de l’e-commerce en Afrique du Nord et au Moyen-Orient

Le site Wamda publie une synthèse de statistiques de l’e-commerce au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA). L’e-commerce au Moyen-Orient est en croissance. Parallèlement au e-commerce le m-commerce est aussi en croissance. Le Golfe ne manque pas d’opportunités.

Croissance e-commerce Moyen Orient et Afrique du Nord

Grâce à un travail de synthèse réalisé par Wamda, une plateforme d’entrepreneurs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, les e-commerçants se rendent compte à quel point l’e-commerce au Moyen-Orient et en Afrique du Nord embrasse une forte croissance.

Contrairement à l’Europe – polyglotte -, la région MENA compte près de 330 millions d’habitants qui partagent un langage commun. Au cours des 10 dernières années l’utilisation de l’arabe en ligne a augmenté de 2 500%. D’ici la fin de 2015 la langue arabe devrait être le 4ème groupe linguistique en ligne – aujourd’hui il serait le 7ème groupe.

L’e-commerce au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

La région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord – MENA – compterait 72,5 millions d’utilisateurs de l’Internet. En 2015 le nombre d’utilisateurs pourrait dépasser le seuil des 150 millions d’utilisateurs. D’après des chiffres publiés par ArabNet la Turquie détient la moitié du nombre d’utilisateurs de l’Internet parmi l’ensemble du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Parmi les consommateurs de la région 66% utiliseraient l’Internet pour recherche des produits et des services. Et 33% feraient des achats en ligne. Parmi les acheteurs en ligne du monde arabe la part des femmes est de 32%.

Le service de livraison Aramex avait annoncé que les livraisons ont connu une augmentation de 300% en 2011.

boom du m-commerce

En 2015 la valeur du m-commerce pourrait atteindre 4,9 milliards de dollars (US) dans la région du MENA. En Arabie Saoudite le taux de pénétration du smartphone pourrait doubler au cours des 4 prochaines années. En Égypte 41% des utilisateurs de mobiles auraient effectués un achat depuis leur smartphone.

au Golfe

D’après un rapport publié par Econsultancy.com au mois d’octobre 2011, 33% des internautes du Golfe utiliseraient l’Internet pour faire des achats ou une recherche de produits, soit 19 points de plus qu’en Afrique du Nord (14%). Parmi les membres du Conseil de Coopération du Golfe – Koweït, Bahreïn, Oman, Qatar, Arabie saoudite et Émirats Arabes Unis – 43% des internautes auraient déclaré avoir fait un achat en ligne.
Les internautes des Émirats arabes unis et de l’Arabie Saoudite seraient beaucoup plus ouverts à l’achat en ligne.

Les freins de l’achat en ligne…

Pour 43% des internautes du monde arabe c’est le manque de confiance dans les transactions qui pose problème.
Par ailleurs la moitié des consommateurs du Moyen-Orient (47%) n’auraient pas de carte de paiement.
Comme je l’ai précisé en commentaire de l’article de référence il aurait été intéressant d’ajouter à la synthèse :
  • le taux de pénétration de l’Internet inégal parmi les populations : par exemple 55,5% des utilisateurs de l’Internet en Jordanie ont des vitesses de 512 Ko/s ou moins, la vitesse moyenne en Arabie Saoudite est de 1,85 Mo/s ;
  • la vitesse de connexion Internet inégale selon les pays et régions du MENA ;
  • mais aussi le numéro des maisons et le nom des rues non standardisés.

Pour Rashid AlBallaa, PDG de N2V.com – une firme de capital-risque basée en Arabie Saoudite -, il ne s’agit pas de freins mais de défis, « après tout il y a plus de 50 ans l’Arabie Saoudite n’était juste qu’une étendue de sable dans le désert, souligne-t-il ».

Les données de Wamda font référence à des sites tels qu’Econsultancy.com, Intelligent-commerce.net, Thenextweb.com, Majalla.com, Itp.net, Arabadvisors.com, et d’autres sources de confiance. J’ai pris le soin de compléter l’article avec d’autres données publiées par The Wall Street Journal.
Source de l'article Ya-Graphic


Aucun commentaire: