Translate

mercredi 12 avril 2017

Algérie-UE : Le dialogue se poursuivra sur l’attractivité de l’investissement dans les hydrocarbures

Noureddine Boutarfa et Miguel Arias Cañete : entre ‘’fructueux’’ dixit @energygovdz
L’Algérie et l’Union Européenne vont poursuivre le dialogue pour renforcer «davantage » l’attractivité de l’investissement dans le secteur de l’énergie algérien.

«Une attention particulière a été accordée à la facilitation et la promotion des investissements européens dans les secteurs du gaz naturel, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en Algérie » indique le communiqué de presse conjoint publié mardi à l’issue de la rencontre entre le ministre algérien de l’énergie Noureddine Boutarfa et le commissaire européen à l’énergie Miguel Arias Cañete.

Les deux responsables se rencontrait dans le cadre de réunion annuelle de Dialogue politique de haut niveau sur l'énergie entre l'Union européenne et l'Algérie qui s’inscrit, indique le communique dans le cadre du ‘’Partenariat Stratégique’’ entre l’Algérie et l’UE.

Ils ont convenu « d’œuvrer à un accroissement des investissements européens dans le secteur algérien des hydrocarbures et la poursuite du dialogue visant à renforcer davantage l'attractivité du cadre d'investissement »

Le partenariat stratégique « couvre l'ensemble des sujets d'intérêt commun, à savoir les hydrocarbures, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, la réforme du cadre législatif et réglementaire, l’intégration progressive des marchés de l'énergie, le développement des infrastructures d'intérêt commun, le transfert de technologie et le développement local ».

Le gaz naturel, enjeu stratégique

Les deux parties se sont félicités de la «qualité et de l'intensité croissantes du dialogue euro-algérien dans le domaine de l'énergie » grâce aux réunions régulière des deux Groupes d'experts sur le gaz naturel et sur l'électricité, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.

Les deux parties ont discuté des « perspectives de développement du secteur des hydrocarbures en Algérie, notamment du gaz naturel qui est un enjeu stratégique pour les deux parties » indique le communiqué qui souligne que l’'Algérie « est un fournisseur majeur et fiable de l'Europe et le demeurera à moyen et long termes, alors que l'Europe est le principal importateur de gaz algérien et le restera dans les prochaines années. »

Dans le domaine des énergies renouvelables, Nourredine Boutarfa a présenté les «objectifs ambitieux » de l’Algérie et notamment le 1er appel d'offres à investisseurs qui sera lancé pour la construction de centrales solaires photovoltaïques d'une capacité totale de 4 050 MW.

L’Algérie, indique le communiqué, «compte sur l’appui et le soutien de l’UE pour assurer la mobilisation des entreprises européennes en vue d’une participation effective pour le succès de ce projet. ». Le commissaire Arias Cañete « a souligné l'envergure de cette initiative et appelle les investisseurs européens à y participer » ajoute le communiqué.

Les deux parties ont convenu "d'intensifier et approfondir les actions de coopération dans le cadre du Partenariat Stratégique sur l'énergie". Ils ont prévu d'organiser une deuxième édition du Forum d'Affaires, au niveau décisionnel à Alger, et d’évaluer les progrès effectifs, lors de la réunion annuelle de dialogue en 2018. 

Source de l'article Maghrebemergent

Aucun commentaire: