Translate

samedi 29 avril 2017

Une étude du FEMISE se penche sur l'impact de la migration sur la croissance du commerce dans la région Euro-Med

FEMISE logo
Une étude sur « Le rôle des liens de proximité dans la région Euro-Med pour la croissance du commerce » a été publiée par le Forum Euro-Méditerranéen des Instituts de Sciences Économiques (FEMISE), financé par l'UE, dans le cadre du projet « Soutien à la recherche, aux études et au dialogue économiques du Partenariat euro-méditerranéen ». 

Cette étude se penche sur les effets des relations bilatérales historiques et examine dans quelle mesure ces relations engendrent un plus grand nombre d'interactions sociales entre les migrants et les personnes originaires des pays qui les accueillent, augmentant ainsi les effets positifs de la présence des migrants pour le commerce.

Dans ce contexte, l'impact d'autres variables sur la création de liens entre commerce et migration a été analysé, notamment le rôle des caractéristiques des immigrés et l'intégration sociale dans les pays de destination. Deux études de cas ont été retenues pour l'analyse, à savoir la France (en tant que pays de destination) et l'Égypte (en tant que pays d'origine).

L'étude montre que le nombre de migrants en France a augmenté à partir des années 1960 et qu'il y a eu deux décennies de stabilisation. Selon l'évaluation la plus récente, le pays comptait 7,6 millions d'immigrés en 2013. Cela signifie qu'environ 220 000 personnes sont entrées chaque année en France sur la période d'analyse 2000-2013, 51 % de ces migrants provenant d'Afrique et 34 % d'Europe. Le regroupement familial est la principale motivation pour l'immigration en France.

Les données concernant l'Égypte montrent que 4 millions d'Égyptiens ont émigré dans le monde. Les Égyptiens vivant dans les pays arabes migrent principalement pour des raisons économiques et matérielles, tandis que ceux installés dans les pays occidentaux cherchent à évoluer professionnellement et à fuir la corruption et les préjugés sociaux existant en Égypte.

Les chiffres du commerce concernant la France montrent que les principales destinations des exportations sont des pays de l'UE. Les produits exportés sont pour la plupart des biens manufacturés. En ce qui concerne les flux d'importation, les pays de l'UE occupent à nouveau le haut du classement en tant que principaux fournisseurs, avec les États-Unis. Les exportations et les importations à destination et en provenance des pays MENA 3 (Algérie, Maroc et Tunisie) représentent environ 1 % des exportations et importations totales, bien que le volume des exportations ait augmenté de façon significative au cours de la période d'analyse.

Des chiffres similaires pour l'Égypte entre 2000 et 2013 indiquent que le pays a réorienté ses exportations des pays de l'UE vers les pays arabes. Concernant les importations, les Émirats arabes unis et le Koweït ont joué, en 2013, un rôle de premier plan en tant que fournisseurs, remplaçant ainsi les pays occidentaux. Les flux commerciaux entre l'Égypte et les pays arabes comprennent des échanges bilatéraux de produits manufacturés et des importations de ressources naturelles (pétrole). Les flux commerciaux avec l'UE, les États-Unis, le Canada et les autres partenaires commerciaux concernent des échanges de produits manufacturés et des exportations de produits alimentaires.

Le FEMISE est une association qui reçoit des fonds de l’UE et qui entend contribuer au renforcement du dialogue sur les questions économiques et financières du partenariat euro-méditerranéen, dans le cadre de la politique européenne de voisinage et de l’Union pour la Méditerranée. Plus spécifiquement, le projet cherche à améliorer la connaissance des enjeux prioritaires dans les domaines économiques et sociaux et de leurs répercussions sur leurs partenaires méditerranéens dans le cadre de la mise en œuvre des accords d'association et des plans d'action avec l'UE.

Pour en savoir plus
FEMISE – Site internet

Available also in

Aucun commentaire: