Translate

mercredi 19 avril 2017

Le Fonds fiduciaire de l'UE pour l'Afrique adopte un programme de 90 millions d'euros pour la protection des migrants et l'amélioration de la gestion des migrations en Libye

EU-Libya flags

Dans le prolongement de la communication conjointe sur la route de la Méditerranée centrale et de la déclaration de Malte, le Fonds fiduciaire de l'UE pour l'Afrique a adopté ce jour, sur proposition de la Commission européenne, un programme de 90 millions d'euros visant à renforcer la protection des migrants et la gestion des migrations en Libye.

« Tout en nous efforçant de former les gardes-côtes et de renforcer leurs capacités pour sauver des vies en Méditerranée, nous remédions à la situation dramatique dans laquelle se trouvent les migrants bloqués en Libye, en collaboration avec des organisations internationales telles que l'OIM et le HCR. Le programme supplémentaire de 90 millions d'euros que nous adoptons aujourd'hui vise à protéger et à aider les migrants dans le pays, ainsi que les personnes qui les accueillent. Notre objectif reste d'apporter notre coopération en vue de protéger des vies et de promouvoir la paix et la stabilité en Libye. L'Union européenne assume sa part de responsabilité et les autorités libyennes, dans leur ensemble, doivent assumer la leur », a déclaré la haute représentante de l'UE, Federica Mogherini.

« En soutenant des actions en Libye, le programme adopté ce jour répondra aux besoins des migrants et contribuera à améliorer la gestion des flux migratoires. Par ailleurs, ces projets contribueront également à améliorer les conditions socio-économiques de toutes les personnes concernées en Libye et ainsi à réduire les causes de la migration irrégulière et à compliquer la tâche des passeurs », a indiqué le commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, Johannes Hahn.

Le nouveau programme porte sur différents aspects du défi que représentent les migrations en Libye et le long de la route de la Méditerranée centrale : renforcement de la protection des migrants et des réfugiés, notamment les plus vulnérables, en Libye ; amélioration des conditions des communautés qui les accueillent et des personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, compte tenu de la situation socio-économique difficile en Libye ; et facilitation du retour volontaire des migrants de la Libye vers leurs pays d'origine.

Le programme comprend les activités suivantes :

1. Protection (48 millions d’euros) : assistance aux migrants et aux réfugiés et protection de ces personnes aux points de débarquement, dans les centres de détention et dans les milieux urbains ; assistance aux migrants qui se déplacent, sous la forme d'informations sur les options viables (notamment les retours) et sur les risques liés à la migration irrégulière, ainsi que sur les produits alimentaires et non alimentaires ; collecte et analyse des données sur les flux migratoires mixtes, les itinéraires et les tendances au moyen d'un « Mécanisme de suivi des déplacements » qui permettra de mieux comprendre la dynamique des migrations.

2. Développement socio-économique au niveau municipal et gouvernance locale (42 millions d’euros) : activités visant à améliorer le développement socio-économique au niveau municipal et la gouvernance locale par un renforcement de la capacité des autorités locales à fournir des services et à promouvoir le développement local et la stabilité, par la fourniture de services de qualité et l'accès des Libyens et des migrants à ces services (notamment en ce qui concerne la santé, l'éducation et la réhabilitation d'infrastructures locales) et par le développement économique local et l'accès à des opportunités d'emploi (notamment grâce à des revenus sûrs pour les migrants et les communautés qui les accueillent dans le sud du pays, où la traite et le trafic d'êtres humains procurent d'importants revenus).

Les activités du programme seront mises en œuvre dans les principales zones d'installation ou de transit de migrants et de réfugiés (frontière méridionale de la Libye, municipalités situées sur les routes migratoires et dans la région côtière), ainsi que dans les zones de déplacement de Libyens et les lieux vers lesquels les populations déplacées internes retournent. 

Available also in: Anglais - Arabic

Pour en savoir plus

EU Neighbours South – Libye
Délégation de l’UE en Libye – site internet et page Facebook

Aucun commentaire: