Translate

dimanche 7 août 2016

Clôture du projet Gouvernance pour l’employabilité en Méditerranée (GEMM)

Les résultats du projet Gouvernance pour l’employabilité en Méditerranée (GEMM) font l’objet d’une conférence, organisée les 19 et 20 juillet 2016 à Tunis en présence d’acteurs régionaux, nationaux et internationaux partenaires du projet.

Résultat de recherche d'images pour "Clôture du projet Gouvernance pour l’employabilité en Méditerranée (GEMM)"Conçu par la fondation Européenne pour la formation (ETF) et financé par l’Union européenne, le projet Gouvernance pour l’Employabilité en Méditerranée (GEMM) a duré trois ans (2014-2016) et vise à améliorer la gouvernance de la formation professionnelle à travers des projets pilotes dans les pays du sud et de l’est de la méditerranéen dont la Tunisie.

Le ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Zied Laadhari, a souligné, à l’ouverture de la conférence, que le projet “gouvernance pour l’employabilité en méditerranée” en Tunisie a permis de créer les mécanismes nécessaires à l’adaptation de la formation académique aux besoins du marché du travail dans des secteurs précis à l’instar des secteurs du bâtiment, maintenance électronique et hygiène et sécurité de l’emploi.

A ce propos, Mounir Batti, responsable à la Fondation européenne pour la formation (ETF) en Tunisie, a déclaré à l’agence TAP que l’objectif du programme consiste à appuyer la décentralisation et à encourager les acteurs régionaux à mieux communiquer avec les entreprises locales afin d’adapter l’offre à la demande. Il a fait savoir que dans le cadre de ce programme, un projet pilote a été lancé à Gabès en décembre 2014 et sera expérimenté prochainement dans d’autres régions à l’instar de Mahdia et Kairouan et ceci en concertation avec le ministère de la formation professionnelle et de l’emploi.

Evoquant le projet pilote de Gabès, Najjar THABET, directeur régional de la formation professionnelle et de l’emploi de Gabes, a fait savoir que ce projet pilote a proposé des formations complémentaires au profit des demandeurs d’emploi selon les besoins des entreprises locales dans le secteur du bâtiment et travaux publics ainsi que dans celui de la mécanique et maintenance.

Grâce à ce projet 15 jeunes diplômés ont été recrutés dans le secteur de l’hygiène et de la sécurité de l’emploi. Au total 200 demandeurs d’emploi sont concernés par ce programme et seront insérés d’ici la fin de l’année 2016, a souligné le responsable.

Au cours de cette conférence, les acteurs et partenaires du projet venus des pays participants (Algérie, Tunisie, Liban, Palestine Jordanie et Egypte) discuteront des mesures possibles pour pérenniser et généraliser les expériences pilotes effectuées.

Source de l'article Directinfo

Aucun commentaire: