Translate

dimanche 28 août 2016

Le président du groupe turc de l'Assemblée parlementaire de l’UpM salue les efforts déployés par le Royaume dans la lutte antiterroriste -

Le président du Groupe turc de l'Assemblée parlementaire de l’Union pour la méditerranée (UpM), Ali Ercoskun, a salué, mercredi à Rabat, le discours de S.M. le Roi Mohammed VI, prononcé samedi à l’occasion du 63e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, et les efforts déployés par le Royaume pour lutter contre le terrorisme. 

Lors-dune-conference-de-presse-tenue-A-Rabat-.jpg

D’après M. Ercoskun, qui préside un groupe de parlementaires turc en visite de 3 jours au Maroc, les deux pays partagent les mêmes valeurs de tolérance et affichent un engagement commun de lutte contre le terrorisme.

«Nous ne pouvons que nous féliciter de ce discours royal qui a dénoncé fermement le terrorisme, l’extrémisme et le fanatisme», a-t-il souligné. Ali Ercoskun, qui s’exprimait mercredi lors d’une conférence de presse à Rabat, a salué par ailleurs le niveau des relations d'amitié historiques et solides unissant les deux pays, ainsi que le volume des échanges économiques en forte progression estimé aujourd’hui à 4 milliards de dollars. 
M. Ercoskun, qui a mis l'accent sur la nécessité de renforcer le partenariat stratégique entre le Maroc et la Turquie, a appelé à promouvoir les investissements et les projets communs entre les hommes d'affaires des deux pays et à mettre à profit tous les aspects de rapprochement entre les deux peuples afin de développer davantage les investissements turcs au Maroc estimés actuellement à 3,5 milliards de dollars.

Le parlementaire turc a appelé par ailleurs à renforcer davantage les relations bilatérales qu’entretiennent les deux pays, notamment dans le domaine sécuritaire. «Nous souhaitons renforcer la coopération qui lie nos deux pays dans ce domaine pour faire face aux dangers qui guettent nos pays respectifs», a indiqué le responsable turc, qui n’a pas manqué de saluer les efforts consentis par le Royaume pour lutter contre le terrorisme, ce qui lui a valu une reconnaissance de cet engagement au niveau international. «Le Maroc et la Turquie sont les seuls pays de la région ayant échappé aux effets néfastes du Printemps arabe». 
Revenant sur la tentative de coup d’État survenue en Turquie le 15 juillet dernier, le haut responsable s’est félicité de nouveau de la position du Maroc qui a été parmi les premiers pays à avoir dénoncé cette tentative de putsch. «Une tentative de putsch a été orchestrée le 15 juillet 2016 par un groupe de militaires au sein des forces de l’ordre turques, issu de l’Organisation terroriste FETO dont le leader Fetullah Gülen réside dans l’État de Pennsylvanie aux États-Unis. Cette tentative a fait 240 morts et 2.000 blessés. Mais heureusement, elle a pu être mise en échec par la résistance exemplaire de notre nation et la détermination des institutions étatiques», a conclu M. Ercoskun. Rappelons que la visite de ce groupe parlementaire s’inscrit dans le cadre de la volonté du Maroc et de la République de Turquie de renforcer leurs relations bilatérales, notamment dans les domaines politique, économique, scientifique et culturel. 

Examen du renforcement de la coopération parlementaire

Le renforcement de la coopération entre les institutions législatives du Maroc et de la Turquie a été au centre d’entretiens, jeudi à Rabat, entre le président de la Commission des affaires étrangères, de la défense, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger, Mehdi Bensaïd, et une délégation parlementaire turque conduite par le président du Groupe turc de l'Assemblée parlementaire de l’Union pour la méditerranée (UpM), Ali Ercoskun. Dans une déclaration à la MAP au terme de cette rencontre, M. Bensaïd a indiqué que les entretiens ont porté notamment sur la question du renforcement des relations parlementaires entre les deux pays, appelant à consolider la coopération dans ce domaine. 
Les parlementaires marocains et turcs participent à plusieurs rencontres internationales organisées par des institutions internationales comme le Conseil de l’Europe et jouent un rôle important en la matière, a-t-il ajouté, mettant l’accent sur l’importance de tirer profit de cette coopération pour renforcer la coordination dans les rencontres internationales en vue de défendre les causes justes. La rencontre avec M. Ercoskun a été également l'occasion pour évoquer la situation en Turquie après la tentative avortée du coup d’État, a relevé M. Bensaïd. Dans ce contexte, il a assuré que le Maroc a été parmi les premiers pays à condamner cette tentative et à exprimer son soutien aux institutions turques, ajoutant que la délégation parlementaire a exprimé sa considération pour cette position. 
De son côté, le parlementaire turc, Fevzi Sanverdi, a plaidé, dans une déclaration similaire, pour la mise en place d’un plan d’action parlementaire commun et continu entre les parlementaires des deux pays, saluant la stabilité dont jouit le Maroc et la position du Royaume vis-à-vis les différentes questions concernant la région. M. Ercoskun préside une délégation parlementaire de la Grande Assemblée nationale de Turquie, actuellement en visite de travail de 3 jours au Maroc, comprenant des députés de la majorité et de l'opposition. 

Par Yosra Amrani - Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: