Translate

jeudi 25 août 2016

L’avocat du Maroc emballe le marché européen

L’avocat en provenance du Maroc est très apprécié en Europe. En effet, le Maroc exporte en moyenne plus de 2.000 tonnes par an vers le marché européen. 

L'avocat du Maroc emballe le marché européenL’avocatier s’adapte aux climats subtropicaux à hivers doux. Au Maroc, les plantations d’avocatier couvrent plus de mille hectares. On retrouve ces plantations dans plusieurs régions telles que: le Gharb, Rabat-Salé, Khémisset, Ben Slimane et Souss Massa. 

La production nationale d’avocats s’étend de Septembre à Mai. Quatre variétés d’avocats dominent le marché marocain: La Zutano, la Bacon, la Fuerté et la Hass. La Zutano est la variété la plus précoce car elle est récoltée de mi-octobre à mi-décembre. Quant à la variété Hass, connue au Maroc sous l’appellation «Harcha» (qui signifie rugueuse en arabe), est la variété la plus tardive.

La Hass ou « Harcha » est aussi la variété d’avocat préférée des consommateurs marocains et européens. D’ailleurs, les 2.000 tonnes exportées vers les pays européens sont issues de cette variété. Cette variété est très demandée car elle résiste beaucoup mieux aux conditions de transport et elle contient un taux d’huile élevé. La Hass n’est pas grosse et elle pèse entre 150 et 200 grammes l’unité contre 200 à 500 grammes pour la variété lisse Zutano et Fuerté.

Depuis quelques années, la culture de l’avocat a suscité l’intérêt des agriculteurs marocains. En effet, l’avocat était un produit inaccessible pour la majorité, dû à son prix excessif avoisinant les 50 dhs. Et Face à la demande croissante pour ce produit, les agriculteurs marocains ont voulu renverser la vapeur, en développant cette culture. Les efforts semblent apporter leur fruit puisque aujourd’hui, le Maroc arrive à exporter l’avocat vers d’autres marchés internationaux. 

Il est important d’insister sur le fait que le Maroc a un potentiel indéniable en matière de production d’avocat. Le climat tempéré et côtier du Maroc est favorable au mûrissement du fruit. Le transit vers l’Europe est de courte durée ce qui permet de conserver la fraîcheur de l’avocat. Par conséquent, le pari de la compétitivité est gagné.

En dehors de la culture de l’avocat, d’autres fruits exotiques sont apparus sur les terres marocaines tels que le Quinoa ou la Goyave. Pour certains agriculteurs marocains, c’est une diversification agricole stratégique.

Source de l'article Agrimaroc

Aucun commentaire: