Translate

mercredi 10 août 2016

Enseignement supérieur - Le Maroc et le Portugal font le point sur leur coopération

Les différents projets de coopération liant les universités marocaines et leurs homologues portugaises ont fait l’objet d’un workshop organisé lundi à Evora (130 km à l’est de Lisbonne).

Daoudi_Evora.jpg
Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres,
 Lahcen Daoudi, a appelé les universités marocaines et portugaises à hisser leur coopération
au niveau des relations politiques excellentes liant les deux pays. Ph : MAP 
Tenue à l’Université d’Evora sous le thème «Portugal-Maroc : les chemins de la coopération dans la Méditerranée», cette rencontre a été une occasion pour les chercheurs et enseignants des deux pays de faire le point sur les projets communs de recherche qui sont en cours et réfléchir sur d’autres thématiques en liaison avec les domaines stratégiques pour le Maroc et le Portugal.

S’exprimant lors de ce workshop, le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi, a appelé les universités marocaines et portugaises à hisser leur coopération au niveau des relations politiques excellentes liant les deux pays. 

Pour Lahcen Daoudi, les universités doivent être les porte-drapeaux de la coopération dans la Méditerranée, estimant que la science et la connaissance sont les locomotives du changement.

La secrétaire d’Etat chargée de la Science, Fernanda Rollo, s’est félicitée de la tenue de ce séminaire qui a offert une occasion aux universitaires deux pays de débattre et de réfléchir sur des idées et des thématiques intéressantes. Elle a de même formé le souhait de voir les domaines de coopération bilatérale s’étendre à de nouvelles thématiques. 

Le président de la Conférence des présidents des universités marocaines (CPU), Azzeddine El Midaoui, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que cette rencontre a été une occasion pour confirmer les axes prioritaires de cette coopération à savoir l’énergie, le patrimoine, l’archéologie, l’eau et l’agriculture. 

On s’est également penché sur les moyens de voir à la hausse cette coopération réussie entre les universités marocaines et portugaises, a fait savoir M. El Midaoui qui est également Président de l'Université Ibn Tofail- Kenitra.

Cette rencontre, a-t-il poursuivi, s’inscrit dans la continuité de la dernière visite effectuée par la CPU en mars dernier au Portugal et dans laquelle les deux parties ont tracé les grandes lignes de leur coopération, ajoutant qu’»aujourd’hui nous revenons pour pouvoir préciser un peu plus nos objectif et faire une évaluation des actions qui sont en cours». 

«Nous avons également convenu d’associer les universités portugaises dans les actions de la CPU en tout ce qui concerne les préparatifs à la COP 22», a-t-il ajouté, rappelant que la CPU a pris l’initiative de faire entendre la voix des universitaires à l’échelle mondiale.

Azzeddine El Midaoui a par ailleurs annoncé que les universités portugaises ont offert une cinquantaine de bourses en faveur des étudiants et chercheurs marocains, faisant remarquer que cette action qui vise à diversifier les partenariats, est très encourageante pour les jeunes marocains. 

La présidente de l’Université d’Evora, Ana Freitas, a de son côté mis l’accent sur l’importance de la coopération avec le Maroc notamment en ce qui concerne les thèmes de recherche choisis dans les projets communs, plaidant pour le renforcement encore davantage de la coopération universitaire et scientifique entre les pays de la Méditerranée.

Le président de l'Université Hassan 1er de Settat, Ahmed Nejmedine, a plaidé dans son intervention pour la mise en place de fonds communs avec des thématiques bien précises qui peuvent intéresser les chercheurs des deux pays.

Il a également appelé à l’institutionnalisation de la coopération universitaire et à la valorisation de la recherche scientifique à travers l’incubation des projets de recherche.

La délégation marocaine, composée également du président de l'université Ibn Zohr d’Agadir, Omar Halli, du président de l’Université Chouaib Doukkali d’El Jadida, Yahia Boughaleb, et du président de l’Université internationale Ezahraoui des sciences de la santé à Rabat, Ali Benomar, a visité différentes structures scientifiques à Lisbonne et à Evora et effectuera mardi d’autres visites similaires à Braga et à Porto. 

Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: