Translate

dimanche 7 août 2016

Échanges commerciaux UE-Jordanie : les règles d’origine simplifiées pour stimuler les investissements et la création d’emplois



La 10e réunion du Comité d’association UE–Jordanie qui s’est tenue cette semaine à Amman a été l’occasion pour l’UE et la Jordanie de reconfirmer leur partenariat solide, tout en consolidant leurs relations sur le plan politique et dans les domaines de la sécurité, des échanges commerciaux et de la coopération.

C’est en marge de cette réunion que la décision a été prise de simplifier les règles d’origine auxquelles les exportateurs jordaniens sont soumis dans leurs échanges avec l’UE.
 
Cette mesure permettra aux producteurs jordaniens d’utiliser un ensemble de règles d’origine différentes et plus souples pour leurs exportations vers l’UE, dès lors qu’un certain nombre de conditions seront réunies.  Cet accord devrait stimuler l’investissement et créer des emplois pour les Jordaniens, mais aussi pour les réfugiés syriens accueillis par le pays. Il s’inscrit dans le cadre du soutien apporté par l’UE à la Jordanie, notamment pour faire face aux répercussions de la crise des réfugiés syriens sur le pays, et constitue une nouvelle étape positive vers la finalisation des priorités et d’un pacte de partenariat
 
Mme Federica Mogherini, haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères, a déclaré : « La Jordanie, de par son formidable engagement politique dans la région, est un partenaire essentiel de l’Union européenne. Elle fait montre, de surcroît, d’une inestimable générosité en accueillant des réfugiés depuis de nombreuses années. L’UE a tenu ses promesses en accompagnant le peuple jordanien et ses dirigeants : le pays bénéficiera d’une hausse des investissements et de la création d’emplois, non seulement en faveur de ses ressortissants, mais aussi des réfugiés syriens. Ce nouveau soutien de l’UE aidera la Jordanie à mettre en œuvre les réformes politiques et économiques qu’elle a entreprises. »
 
Le nouveau régime s’appliquera à 52 groupes de produits pendant dix ans. Il couvrira une large gamme de produits manufacturés et sera accessible aux producteurs dans 18 zones industrielles et de développement spécifiques, qui emploient un pourcentage minimum de réfugiés syriens.
 
« Ces décisions renforceront la résilience de la Jordanie face aux conséquences de la crise des réfugiés. L’UE continuera d’aider la Jordanie à mettre en œuvre ses réformes politiques et économiques, de manière à dynamiser la compétitivité du secteur privé jordanien. Cela permettra à la Jordanie de tirer pleinement parti du potentiel de l’initiative sur les règles d’origine et d’améliorer l’employabilité de ses ressortissants comme des réfugiés », a déclaré M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement. 

 
Pour en savoir plus
EU Neighbourhood Info Centre - Jordanie
Délégation de l’UE en Jordanie – Site internet
 

Aucun commentaire: