Translate

vendredi 7 avril 2017

L’hôtellerie de luxe en Espagne profitedes déboires du tourisme méditerranéen

L’Hôtel Ritz à Madrid.

L’intérêt du secteur hôtelier de luxe pour Madrid ne décroît pas ces derniers mois. Jeudi 9 mars, la chaîne hôtelière américaine Hyatt a annoncé l’ouverture d’un hôtel de son enseigne Hyatt Centric sur la Gran Via, la principale artère commerciale de la capitale espagnole. 

L’ouverture de l’établissement, qui comptera 159 chambres dans un édifice historique du centre-ville, est prévue à la fin de l’année.

La semaine dernière, c’est le groupe d’investissement turc Dogus qui créait la surprise en annonçant le rachat, pour 180 millions d’euros, de l’hôtel de luxe Villa Magna, soit 1,2 million d’euros par chambre, un record en Espagne. En 2016, c’est l’Hôtel Ritz qui avait remporté la palme après avoir été vendu 130 millions d’euros au groupe saoudien Olayan et placé sous la gestion de Mandarin Oriental.

Depuis l’an dernier, le groupe canadien d’hôtels de luxe Four Seasons réhabilite de son côté un bâtiment historique proche de la Puerta del Sol pour en faire sa première enseigne en Espagne. L’ouverture est prévue en2018. Tout comme celle d’un hôtel W du groupe Starwood.

Les investisseurs espagnols ne sont pas en reste

Dans cette course pour occuper le parc hôtelier madrilène, les investisseurs espagnols ne sont pas en reste. Le gratte-ciel Edificio España, situé place d’Espagne, en bas de la Gran Vía, vient ainsi d’être racheté au chinois Wanda par le groupe de la région de Murcie Baraka. Il abritera un hôtel comptant 700 à 800 chambres qui sera géré par le groupe hôtelier espagnol Riu, ainsi qu’un centre commercial de 15 000 m2 qui ne manque pas de prétendants. L’ouverture est prévue à la fin de l’année 2019. Au site d’information Elconfidencial.com, le président de Baraka, Trinitario Casanova, pour qui « Madrid est une ville très importante avec des perspectives très positives, » a ainsi révélé qu’il était en négociation avec les Galeries Lafayette et le Printemps pour gérer le centre commercial.

En 2016, le groupe espagnol Mélia avait transformé un hôtel de l’enseigne Tryp de quatre étoiles en un établissement de cinq étoiles bénéficiant du label Leading Hotels of the World, le Gran Mélia Palacio de los Duques, dans le quartier de l’opéra. Comptant 180 chambres, il est décoré avec des reproductions d’œuvres du peintre Diego Vélasquez. Quant au propriétaire de l’hôtel Orfila, le seul établissement madrilène appartenant au réseau Relais et Châteaux, a annoncé l’ouverture prochaine d’un nouvel établissement...

Par Sandrine Morel -  Source de l'article Le Monde

Aucun commentaire: