Translate

vendredi 17 mai 2013

Doukkala-Abda : Échos des voix vives de la Méditerranée


Les 17, 18 et 19 mai, les villes d’El Jadida et d’Azemmour abriteront le Festival «Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée», que le Maroc reçoit pour la première fois.

Mazagan (El Jadida), et Azemmour, la ville du saint Moulay Bouchaïb Erreddad, développent les événements culturels afin de changer leur image de cités-dortoirs qui vivent uniquement pendant les périodes estivales. Dans le but de créer une dynamique culturelle toute l’année, les villes d’El Jadida et d’Azemmour vibreront au rythme du Festival international de poésie «Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée» du 17 au 19 mai prochains.

Cette manifestation culturelle, qui sera organisée sur le thème «De Sète à El Jadida», en hommage au jumelage entre l’ancienne Mazagan et Sète (ville d’implantation de ce festival), envisage de transformer la capitale de Doukkala en haut lieu de la culture. Elle vise aussi à mettre en relief les liens unissant les deux villes au niveau du patrimoine culturel et d’initier des passerelles de communication, d’ouverture et de tolérance entre les différents pays participants. Elle constitue également une plate-forme ouverte aux diverses cultures méditerranéennes et un espace de rencontre et de partage.

Situé à Sète, mais ouvert au voyage dans les autres pays méditerranéens (en 2013 : Maroc, Italie, Espagne), le Festival de poésie «Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée» accueille chaque année de nombreux poètes venus de tous les pays du bassin.

Ce festival connaîtra la participation de plus de cinquante poètes qui représenteront des pays méditerranéens : la France, l’Espagne, le Maroc, le Portugal, l’Italie, l’Albanie, l’Algérie, l’Arabie saoudite, la Bosnie Herzégovine, la Croatie, l’Égypte, l’Irak, la Jordanie, le Kosovo, la Tunisie, la Libye, la Macédoine, la Turquie, la Grèce, la Palestine, le Qatar, la Serbie, la Syrie et le Liban.

En plus du programme de poésie, le festival sera agrémenté par un salon du livre, la lecture de contes, des représentations théâtrales et des concerts animés notamment par Sapho, Abderrahim Souiri, Roula Safar (mezzo soprano, guitare, tambourin, Liban), Khalid Badaoui (oud, Maroc), Khalid Isbas (guitare, Maroc)…
Cette édition, qui se tient à l’initiative de l’Association libre culture en coopération avec la préfecture de la province d’El Jadida, les communes urbaines d’El Jadida, Azemmour et la ville de Sète, verra l’organisation d’environ 70 manifestations, soit 20 rendez-vous quotidiens à El Jadida dans le Parc Mohammed V, au théâtre Mohammed Saïd Afifi, dans la cité portugaise et à Azemmour, dans l’ancienne capitainerie et sur la place publique Abraham Moul-Niss.

Voix vives 2013 : de Sète à El Jadida, Gênes, Tolède
En 2013, le concept du Festival «Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée» s’élargit vers trois pays de la Méditerranée : le Maroc, l’Italie et l’Espagne. Ainsi l’immense passerelle entre les pays et les cultures proposée depuis son origine par le festival, s’étend à un espace plus vaste dans une géographie méditerranéenne.
De ce fait, cette année, le Festival «Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée» aura lieu à Sète du 19 au 27 juillet, mais également dans trois villes du bassin méditerranéen : El Jadida (Maroc – 17, 18 et 19 mai 2013), Gènes (Italie – juin 2013) et Tolède (Espagne – septembre 2013). Ces trois nouveaux rendez-vous dans les villes El Jadida, Gènes et Tolède, relèvent d’une identité méditerranéenne forte, tant sur le plan culturel que patrimonial : creusets de cultures méditerranéennes, architectures singulières, villes de traditions artistiques.
Par conséquent, de Méditerranée en Méditerranée, la parole des poètes continue d’ouvrir un champ large et unique à la rencontre des cultures, au croisement des regards et des sensibilités.

Par Abdelmajid Nejdi – Source de l’article Le Matin

Aucun commentaire: