Translate

dimanche 2 avril 2017

Les pays méditerranéens en conclave à Agadir pour la protection des forêts

Les pays méditerranéens en conclave à Agadir pour la protection des forêts

La ville d’Agadir accueillait, à partir de lundi, un conclave méditerranéen visant à améliorer le dialogue entre la communauté de recherche, les décideurs politiques et les acteurs concernés par la protection et la préservation des forêts. 

Quelque 300 participants assistent, jusqu’au 24 mars, à cette 5ème Semaine forestière méditerranéenne, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, avec pour thème: la restauration des forêts et des paysages dans le bassin méditerranéen. 
Intervenant à cette occasion, le haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim Lhafi, a souligné l’importance de cette plateforme commune pour la coopération régionale sur les forêts, dont la tenue à Agadir reflète le fort engagement écologique du Maroc avec notamment la tenue de la COP22 à Marrakech. 
Rappelant l’impératif de placer la forêt au centre de l’agenda international écologique et de développement, M. Lhafi a mis en exergue la nécessité d’une mobilisation collective immédiate et ambitieuse, en s’appuyant sur les multiples initiatives lancées lors de la COP22, notamment celles tournées vers l’Afrique et la Méditerranée. 
Le président du comité des questions forestières méditerranéennes de la FAO, le Turc Ismail Belen, a rappelé, de son côté, que les forêts et les autres espaces boisés, qui font partie intégrante des paysages méditerranéens, sont une source d’énergie, d’eau, de nourriture, de tourisme et de nombreux biens et services ainsi que d’autres sources de revenus. 
Il est indispensable de promouvoir la restauration des forêts et des paysages en tant qu'élément principal de la mise en œuvre des initiatives menées dans le cadre des Conventions de Rio, a-t-il souligné rappelant que ce conclave constitue une plateforme pour le renforcement de la coopération régionale (Nord-Sud et Sud-Sud) permettant le partage des expériences et la conception de solutions innovantes autour des questions liées à la restauration des espaces forestiers. 
Pour sa part, le wali de la région Souss-Massa, Zineb El Adaoui, a estimé que la tenue de cet évènement à Agadir est de nature à apporter des réponses adéquates aux questions liées à la restauration des forêts dans une optique de développement durable et à la lumière des engagements pris dans le cadre des conventions internationales et des initiatives lancées à l’occasion de la COP22 à Marrakech. 
Elle a tenu à rappeler que la région du Souss-Massa dispose d’un patrimoine forestier riche par sa diversité et précieux par sa qualité, s’étendant sur une superficie totale de 1.352.000 ha, réparties entre une dizaine d’espèces, dont le principal est l’arganier avec 58%, le thuya (20%), le chêne vert (7pc) et l’acacia raddiana (14%). 
A Agadir, les représentants de 20 pays du pourtour méditerranéen auront l’occasion de débattre des enjeux majeurs relatifs aux aspects de restauration des forêts et des paysages et de neutralité en termes de dégradation des terres afin d’aboutir à un programme d'actions qui sera adopté par le segment de haut niveau le 24 mars courant. 
Cette Semaine méditerranéenne des forêts est la cinquième du genre, après celles organisées depuis 2010 respectivement en Turquie, en France, en Algérie et en Espagne.

Source de l'article Libération Maroc

Aucun commentaire: