Translate

mardi 13 juin 2017

Circulations méditerranéennes : voix, réseaux, modèle


Les 15 et 16 juin 2017 aura lieu à l’Université de Toulon une conférence internationale qui s’interrogera sur les circulations méditerranéennes.

Poser la question des voies et des échanges, c’est s’interroger sur les conditions – tant concrètes que mythiques – et sur les modes opératoires qui ont contribué, dans la très longue durée, à construire cet espace commun qu’on appelle mare nostrum. 
C’est se demander quels usages de la Méditerranée ont pu prévaloir au cours de sa longue histoire, des voyages – périples et périégèses antiques – aux pèlerinages, au Grand Tour, jusqu’aux tropismes récents, tant touristiques que commerciaux. 
C’est envisager les modèles de circulation qui ont pu coexister en Méditerranée, marqués par la coopération aussi bien que par la violence des antagonismes, et jusqu’aux réseaux mondialisés et au surdimensionnement des moyens de transport qui posent aujourd’hui la question de la survie de cette route vitale comme aire partagée. 
Une évolution qui périme les représentations séculaires dont témoignait encore Albert Camus en 1937, exaltant un «  bassin international traversé par tous les courants  » et qui, pourtant, peut être regardé comme «  un pays  », quand bien même, vecteur de contacts s’il en est, il prend appui sur trois continents : l’Europe, l’Afrique et l’Asie.

La Conférence internationale aura lieu les 15 et 16 juin 2017 • Bâtiment PI • Amphi FA.010 • Campus de Toulon – Porte d’Italie.

Jeudi 15 juin
9h Ouverture du Colloque, Allocution d’ouverture d’Eric Boutin, Président de l’Université

La dynamique des migrations: discours, mythes, réalités (9 H 30-12 H 30) Présidence : Yusuf Kocoglu (Université de Toulon)

Catherine Wihtol de Wenden (CERI-Sciences-Po), Les mouvements migratoires en Méditerranée et la régulation internationale

Virginie Baby-Collin (Aix-Marseille Université, IUF), Circulations migratoires et pratiques transnationales, les mobilités à l’épreuve des frontières. Regards croisés Méditerranée / Amériques

Lobna Mestaoui (Université Paris-Est Créteil), Méditerranée : un arrière-plan dystopique ?

Pascal Chevriot (Université de Toulon) : Flux touristique et reflux migratoire

Gabriel Figueredo de Oliveira (Université de Toulon) : Les impacts des ressources patrimoniales sur le trace des croisières en Méditerranée

L’Odyssée des identités au risque des courants contraires 14h-17h30) Présidence : Laure Lévêque (Université de Toulon)

Simona Crippa (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Au nom de la mer : la Méditerranée d’Erri de Luca

Ewa Tartakowsky (Centre Max Weber), Circulation des mémoires judéo-maghrébines à l’époque post-coloniale

Thierry Santolini (Université de Toulon), La menace musulmane comme argument pour l’unité de l’Europe

Christiane Chaulet-Achour (Université de Cergy-Pontoise), Marginalisation et/ou invisibilité : les atouts littéraires francophones dans les échanges méditerranéens

Mustapha Bencheikh (Université Internationale de Rabat), Ni larmes, ni ressentiment

Vendredi 16 juin
Circumnavigation et dissémination : brassage et essaimage d'idées (9 H-12 H 30) Présidence : Thierry Santolini (Université de Toulon)

Laurent Pennec (Université de Toulon), Les tribulations du Code civil autour de la Méditerranée

Lisa Benou (Cahiers Pierre Belon), Les relations entre Byzantins, Vénitiens et Génois : quelques aspects juridiques concernant le droit “international” des XIVe-XVe siècles

Francesca Pau (Université de Rome, La Sapienza), Sardegna e Tunisia : la circolazione delle idee in una storia fra due sponde

Mattia Ringozzi (Université de Toulon), Luigi Campolonghi : un pigiste italien sur les voies de la Méditerranée française

Zeynep Olgun (Université de Bilkent), “Transienting” spaces : architectures and cross-cultural spatial notions in the Mediterranean world between late Antiquity and the high Middle Ages

Mare Nostrum: Un bassin en partage (14 H-17 H) Présidence : Simone Visciola (Université de Toulon)

Claudia Cundari (Université de Calabre), La diffusione dei culti aniconici presso i popoli del mediterraneo antico

Mariarosaria Salerno (Université de Calabre), Monaci in viaggio nel Medioevo tra “ricerca del Paradiso” e necessità del mondo

Anne Jollet (Université de Poitiers), Elle “n’expatrie pas pour ainsi dire ceux qui s’y transportent” : l’Egypte si proche des gouvernants français du XVIIIe siècle

Elie Basbous (Université Libanaise, Beyrouth), Au-delà des violences en ravage, le monde du progrès en partage !


Source de l'article Diacritik

Aucun commentaire: