Translate

dimanche 18 juin 2017

Les critiques récompensent le cinéma arabe à Cannes

Résultat de recherche d'images pour "L’ACC (Arab Cinema Center)"


L’ACC (Arab Cinema Center) a organisé le 21 mai à Cannes la première édition des Critics Awards, un événement durant lequel un jury de critiques récompense les meilleurs films produits dans le monde arabe l’année précédente.

24 critiques arabes, européens et américains, représentant un total de 15 pays, ont délibéré pour attribuer 5 prix. Les lauréats ont reçu leur trophée ce dimanche en fin de matinée lors d’une cérémonie qui s’est tenue en marge du Festival de Cannes, dans le Palais des Festivals.

Résultat de recherche d'images pour "L’ACC (Arab Cinema Center)"Le Critics Award du Meilleur Film de 2016 est attribué à un film égypto-émirati, « Les derniers jours d’une ville », réalisé par Tamer El Said. Ce drame relate la lutte d’un jeune réalisateur cairote perdu à la fois dans le montage de son nouveau film et dans sa vie personnelle. Il sort dans les salles françaises le 5 juillet prochain.

« Clash », de l’Egyptien Mohamed Diab, sort doublement récompensé de la cérémonie, avec le prix du Meilleur Réalisateur et celui du Meilleur Scénario. Entièrement filmé de l’intérieur d’un van de police, ce film qui prend pour cadre les émeutes de juillet 2013 au Caire a été présenté à Cannes dans la section Un Certain Regard en 2016.

Un troisième film égyptien, « Withered green » de Mohammed Hammad, figure au palmarès puisque son actrice Heba Ali décroche le prix d’Interprétation Féminine.


Enfin, Majd Mastoura est sacré Meilleur Acteur pour sa performance dans le film tunisien « Hedi, Un vent de liberté » de Mohamed Ben Attia.
Créé en 2015, l’Arab Cinema Center entend pérenniser l’organisation des Critics Awards « chaque année lors du Festival de Cannes », pour « aider à diffuser le cinéma arabe et établir sa présence » à l’international, comme l’ont indiqué ses deux co-fondateurs, Alaa Karkouti et Maher Diab.

Source de l'article Méditerranée Audiovisuelle

Aucun commentaire: