Translate

mardi 20 juin 2017

Les premières familles de réfugiés profitent du plus grand programme d’éducation en situations d’urgence de l’UE en Turquie

Refugee Children

Le plus important programme humanitaire mis en œuvre par l’UE en matière d’éducation en situations d’urgence, qui vise à encourager environ 230 000 enfants réfugiés à retrouver le chemin de l’école en Turquie d’ici la fin de l’année 2017, a versé ses premières aides aux familles de réfugiés. 

Le projet intitulé « Transferts conditionnels en espèces pour les dépenses d’éducation » (TCEE), est doté d’un financement de l’UE dans le cadre de la facilité de l’UE en faveur des réfugiés en Turquie, qui s’élève à 34 millions d’euros. Il effectue des transferts en espèces bimensuels pour les familles de réfugiés dont les enfants fréquentent régulièrement l’école.

Christos Stylianides, commissaire chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, qui a assisté à la cérémonie d’inauguration du projet organisée aujourd’hui à Ankara, a déclaré : « Les enfants réfugiés ont survécu à des événements inimaginables pour la plupart d’entre nous. C’est pourquoi l’investissement dans l’éducation est essentiel et prioritaire pour l’Union européenne. Nous voulons aider ces enfants à retrouver un sentiment de normalité et leur offrir une chance pour l’avenir. Je suis fier d’annoncer que le programme est désormais pleinement opérationnel et qu’il a déjà bénéficié aux familles de 56 000 enfants réfugiés. Je remercie l’UNICEF, notre partenaire, ainsi que le Croissant Rouge turc et le gouvernement turc pour leur engagement à nos côtés à faire de l’éducation un droit pour tous. »

Le projet est mis en œuvre en partenariat avec l’UNICEF et son partenaire local, le Croissant Rouge turc, en appui du programme CCTE national du gouvernement turc en place depuis 2003, afin d’atteindre un nombre plus important d’enfants réfugiés.

Le CCTE utilise la même carte de paiement qu’un autre programme d’aide humanitaire financé par l’UE en Turquie, intitulé le filet de sécurité sociale d’urgence (ESSN), qui procède à des transferts d’argent mensuels grâce à une carte de paiement en faveur des réfugiés les plus vulnérables en Turquie. Plus de 600 000 réfugiés reçoivent déjà des versements mensuels dans le cadre du programme ESSN et l’UE espère atteindre 1,3 million de réfugiés d’ici la fin de l’année.

Pour en savoir plus
Facilité de l’UE pour les réfugiés en Turquie : fiche d’information et site Web

Also available in

Aucun commentaire: