Translate

vendredi 9 juin 2017

Les partenaires du sud de la Méditerranée participent à la Conférence européenne des administrations électorales dans le cadre d’un projet de l’UE

14th European Conference of Electoral Management Bodies

Dans le cadre du Programme Sud II, financé par l’UE, 11 experts du sud de la Méditerranée ont participé à la 14e Conférence européenne des administrations électorales (EMB). 

Organisée par la Commission de Venise du Conseil de l’Europe, en coopération avec la Commission électorale centrale de la Fédération de Russie et l’Assemblée Interparlementaire de la Communauté des États indépendants, cette conférence s’est tenue du 15 au 16 mai 2017 à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Des délégués de l’Algérie, de l’Égypte, de la Jordanie, du Maroc, de la Palestine et de la Tunisie figuraient parmi les 120 participants représentant diverses organisations internationales, y compris les commissions électorales centrales et les administrations d’Europe et au-delà. Les principaux objectifs de la conférence étaient d’identifier les moyens d’améliorer le fonctionnement de l’administration électorale et d’échanger les bonnes pratiques pour assurer l’efficacité, la visibilité et l’interactivité des administrations électorales.

La conférence, structurée autour d’une série de séances de travail plénières et en groupe, a permis aux participants du sud de la Méditerranée de travailler en réseau et de développer leurs connaissances sur la mise en œuvre des normes internationales et le suivi des élections démocratiques. L’événement a été conclu avec l’adoption à l’unanimité de la « Déclaration de Saint-Pétersbourg » appelant les EMB, les législateurs et les partis politiques à améliorer la législation et les pratiques afin d’assurer la fonctionnalité des EMB et donc la conduite d’élections démocratiques.

Le programme conjoint de l’UE et le Conseil de l'Europe (CoE) "Vers une gouvernance démocratique renforcée dans le sud de la Méditerranée" (Programme Sud II), 2015-2017 - financé avec un budget de €7,4 M - vise à contribuer au renforcement de la gouvernance démocratique dans la région sud de la Méditerranée en soutenant le développement de nouveaux cadres constitutionnels et juridiques; à contribuer à la création et l'expansion d'un espace juridique commun entre l'Europe et la Méditerranée du Sud et à favoriser la coopération régionale dans le domaine des droits de l'homme, état de droit et la démocratie.

Les activités de coopération dans le cadre du Programme Sud II sont principalement dirigées vers le Maroc, la Tunisie et la Jordanie et sont ouvertes à d'autres pays du sud de la Méditerranée, à travers des activités régionales ou bilatérales ciblées.

En savoir plus
Site web du programme Sud II

Also available in

Aucun commentaire: