Translate

vendredi 9 juin 2017

Taïeb Baccouche et le groupe 5+5 à Paris pour discuter de la coopération entre les 2 rives de la Méditerranée

Taïeb Baccouche et le groupe 5+5 a paris

Au lendemain de l’investiture du Président Emmanuel Macron à la Présidence de la République française, une rencontre s’est tenue à Paris le 23 mai 2017 sous la Présidence de M. Taïeb Baccouche, Secrétaire Général de l’UMA, en coordination avec le Délégué Interministériel du Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères chargé de la Méditerranée et du 5+5, et en présence de nombreuses personnalités appartenant au monde de la politique et de la diplomatie ainsi qu'à celui de la culture et des médias. Cette rencontre a permis de souligner l’engagement de la France au sein de ce cadre de concertation, les convergences portées par les Etats membres dans les différents secteurs couverts par le Dialogue 5+5, et le rôle actif de l’UMA à cet égard.

C’est au Pavillon Le Doyen aux Champs Elysées, que se sont retrouvées autour de Taïeb Baccouche diverses personnalités telles que Erik Orsenna, membre de l’Académie Française, Hervé de Charrette, ancien ministre français des Affaires Etrangères, Hamad Al Kawari, candidat qatari à la direction générale de l'UNESCO, Nicolas Galey, Délégué Interministériel français pour la méditerranée en charge du Dialogue 5+5, les ambassadeurs des pays du groupe 5+5 accrédités à Paris et auprès du l'UNESCO...

Taïeb Baccouche a prononcé à cette occasion une allocution dans laquelle il mit l'accent sur l'importance de la coopération et de la coordination entre les cinq Etats de l'Union du Maghreb Arabe et les cinq Etats de l' Europe Occidentale et ce, dans tous les domaines, politique, économique culturel et sécuritaire. Il n'a pas manqué d'insister sur le rôle que doit jouer le groupe 5+5 dans la solution de la crise libyenne.

C'est ainsi que le cadre du groupe 5+5 peut selon Taïeb Baccouche constituer le pivot d’une action commune au sud et au nord de la Méditerranée, face aux défis du terrorisme, de la crise migratoire et pour le développement de l'ensemble du Maghreb. 

Source de l'article Leader

Aucun commentaire: