Translate

dimanche 18 juin 2017

Le Forum Méditerranéen de la Logistique et du Transport clos sa 15ème édition en renouvelant son engagement comme jamais auparavant.


Barcelone, 7 Juin 2017 - Le Sommet Méditerranéen de la Logistique et du Transport a clos aujourd'hui sa 15ème édition centrant le débat sur le positionnement unique dont jouissent les pays méditerranéens comme centres de distribution internationaux à un moment où d’importants changements ont lieu. Le forum, organisé par l'Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée (ASCAME) ainsi que le Consortium de Barcelone de Zonas Francas avec le soutien de la Chambre de Commerce, d'Industrie et de Navigation de Barcelone, a réuni plus de 300 participants aux neuf sessions organisées sur les deux jours, et entre autres des personnalités institutionnelles de pays méditerranéens tels que l’Égypte, la Turquie ou l’Espagne ; des chambres de commerce venant de Croatie, d’Albanie, de Grèce ou d’Italie ; et aussi des investisseurs et entrepreneurs liés au secteur de la logistique qui ont offert aux participants des sessions variées et réussies sur des questions d'actualité régionale.

Dans le cadre du Salon International de la Logistique et de la Manutention de Barcelone (SIL 2017), le Forum Méditerranéen de la Logistique et du Transports a abordé des questions clés telles que l'importance de la logistique pour le développement économique régional. Pour reprendre les mots d'Anwar Zibaoui, Coordinateur d’ASCAME, « L’amélioration de la Logistique devrait être une priorité pour restaurer et améliorer notre économie ». Dans ce contexte, selon Pau Relat de la Chambre de Commerce de Barcelone, Barcelone a le potentiel nécessaire pour devenir la plateforme logistique centrale dans l’alliance régionale Méditerranéenne et avec l’Union Européenne. Aussi présent lors de cette rencontre, le Ministre Égyptien du Transport a positionné l’Égypte comme un hub régional et mondial pour le secteur.

Le Forum a également consacré une session spéciale à propos des fortes relations commerciales des pays méditerranéens avec les marchés d’Europe de l'Est comme l’Albanie ou la Croatie, d’Afrique du Nord ou des pays du Golfe. Également, lors de cette réunion, une session extraordinaire était organisée sur le rôle de plus en plus important des femmes dans le secteur de la logistique qui est favorisé par le développement des TIC selon Helena de Felipe, Présidente de l’AFAEMME.

MedaPorts 2017 a également abordé le développement des start-ups sur ce marché qui profitent d’un taux de financement des plus élevés de la région sur ce secteur. Durant cette séance, les différents intervenants ont affirmé que la clé de succès de la logistique régionale doit venir de la numérisation de tous ses processus, avec la communication et les facteurs clés des Technologies de l’Information à développer.

Pendant ce temps, le 10ème Sommet Méditerranéen des Ports a analysé les conséquences qu’impliquera l'Accord de Paris de l’ONU, contre le changement climatique, pour le secteur du transport portuaire et maritime. « Nous devons mettre en place un transport régional davantage efficace et durable » a déclaré Ihab Fahmy de l’Union pour la Méditerranée (UpM).

Ce Sommet a permis, cette année encore, de réunir des centaines de personnes et d’entreprises des deux rives de la Méditerranée. Le Sommet s’est terminé en réaffirmant la nécessité d'une nouvelle proposition pour une politique européenne et internationale de la Méditerranée pour sa logistique et ses infrastructures. Selon les termes du Coordinateur d'ASCAME, Anwar Zibaoui, la logistique est « le sang de l'économie. » 

Source de l'article ASCAME

Aucun commentaire: