Translate

dimanche 18 juin 2017

L’UE et les institutions internationales organisent une Journée conjointe d’action contre l’antisémitisme et la haine et la discrimination envers les musulmans

European Union

Des représentants du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’OSCE et des organes de l’Union européenne, ainsi que des groupes de la société civile, se sont réunis jeudi à Bruxelles pour une Journée conjointe d’action contre l’antisémitisme et la haine et la discrimination envers les musulmans.

La journée, organisée par le BIDDH, la Commission européenne (CE), le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) et l’Intergroupe Antiracisme et Diversité du Parlement européen (ARDI) et en coopération avec le Groupe de travail du Parlement européen sur l’antisémitisme (WGAS) et l’Union européenne des étudiants juifs (EUJS), comprenaient des ateliers, des présentations et des discussions axées directement sur les problèmes actuels liés à l’antisémitisme et à la haine et à la discrimination envers les musulmans.

La Journée conjointe a débuté par une discussion publique au Parlement européen (PE) qui a réuni des députés européens, des professionnels des médias, des chercheurs et des représentants de la communauté musulmane pour analyser et discuter de la représentation et de la participation des musulmans dans les médias.

Une autre session au PE a donné lieu à une présentation publique de la nouvelle publication du BIDDH intitulée « Comprendre les crimes de haine antisémites et prendre en considération les besoins de sécurité des communautés juives – un guide pratique » (Understanding Anti-Semitic Hate Crimes and Addressing the Security Needs of Jewish Communities – a Practical Guide). La publication énumère les mesures concrètes que les gouvernements, en coopération avec les communautés juives, peuvent adopter pour prévenir et réagir aux crimes de haine antisémites et mieux répondre aux besoins de sécurité des communautés juives.

Plus tard dans la journée, une table ronde commune organisée par la Commission européenne et le BIDDH au siège de la Commission a réuni des organisations de la société civile travaillant spécifiquement sur la question de la haine et de la discrimination envers les musulmans.

Le Journée conjointe a coïncidé avec la fête musulmane du ramadan et la fête juive de Shavuot et s’est conclue par un dîner interconfessionnel au Centre communautaire juif européen qui a réuni des militants travaillant sur l’antisémitisme et l’intolérance envers les musulmans pour discuter des approches communes visant à lutter contre l’intolérance et la discrimination.

Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne a conclu : « La lutte contre le racisme, la xénophobie et l’intolérance est au cœur de notre projet européen commun. En se réunissant aujourd’hui, les communautés juives et musulmanes émettent un signal fort selon lequel il n’y a pas de place pour la haine ou la discrimination dans leurs communautés. 
Car l’histoire nous apprend que la haine contre une minorité se répand souvent à d’autres. Nos coordonnateurs de la lutte contre l’antisémitisme et la haine envers les musulmans veillent à ce que les préoccupations et les idées de ces communautés soient exprimées haut et fort. Au cours des trois dernières années, nous avons également intensifié notre coopération étroite avec les institutions internationales – telles que le BIDDH et le Conseil de l’Europe – qui font un excellent travail dans ce domaine. Dans cet esprit, j’accueille avec joie la journée conjointe d’action d’aujourd’hui. »

Pour en savoir plus

Also available in

Aucun commentaire: