Translate

dimanche 16 octobre 2016

Appel au renforcement du rôle de la jeunesse méditerranéenne dans les négociations à la COP 22

Une quarantaine de jeunes de différents pays de la rive de la Méditerranée (Tunisie, France, Italie, Maroc, Algérie, Egypte) ont lancé à l’issue du forum méditerranéen Jeunesse, Actions, Climat organisé du 06 au 09 octobre 2016 à Ain Soltan (gouvernorat de Jendouba) un appel pour renforcer le rôle des jeunes dans toutes les négociations sur les changements climatiques.

Résultat de recherche d'images pour "rôle de la jeunesse méditerranéenne dans les négociations à la COP 22"Cet appel lancé à la veille de la tenue du 07 au 18 novembre prochain de la 22ème Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP 22) et de la 12ème conférence des jeunes (COY 12) à Marrakech au Maroc, vise à rendre la participation des jeunes à ces deux évènements plus efficace et plus effective, a souligné lundi Zied Zarrai, directeur exécutif du réseau alternatif des jeunes (RAJ) Tunisie lors d’un point de presse tenu à Tunis. 

" Organisé par RAJ Tunisie en collaboration avec la fondation allemande Heinrich B?l Stiftung le forum méditerranéen, a été une occasion pour les jeunes participants de discuter de plusieurs thématiques liées à l’environnement et aux changements climatiques et de proposer des solutions et des propositions avant d’aboutir à une position commune inscrite dans l’appel de Ain Soltan ", a -t-il précisé. 

L’intervenant a ajouté que le renforcement de la participation des jeunes à la COP 22 et à la COY 12 permettra de former une plus grande résistance et surtout de faire pression sur les décideurs afin qu’ils prennent les bonnes décisions et " pour changer le système et non pas le climat ". De son côté, Nidhal Attia, coordinateur du forum méditerranéen Jeunesse, Actions, Climat a indiqué que les jeunes méditerranéens ont revendiqué, à travers l’appel de Ain Soltan, le renforcement de la participation des jeunes dans les débats autour de l’environnement en leur donnant l’occasion d’assister aux négociations officielles et surtout en rajeunissant les délégations officielles des Etats. 

" Ces délégations qui doivent compter des jeunes et des femmes sont tenues d’informer les citoyens de leurs programmes et de toutes leurs actions avant et après la tenue de la COP22 " , a-t-il dit. 

Il s’agit, également, de s’ouvrir sur les solutions et les alternatives proposées par les jeunes pour résoudre les crises écologiques des sociétés accentuées par les inégalités et les injustices climatiques et sociales. 

Les participants au forum méditerranéen ont, en outre, appelé à la clarification de la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat signé à l’issue de la COP 21 à Paris et dont l’entrée en vigueur est prévue en 2020, l’amélioration des rapports internationaux en axant sur le respect de l’environnement, la lutte contre le réchauffement climatique et le renforcement de la coordination entre les pays notamment ceux de la méditerranée afin d’échanger les expériences en matière de lutte contre les changements climatiques.

Source de l'article Webmanagercenter

Aucun commentaire: