Translate

dimanche 9 octobre 2016

Textile : le Maroc passe de 7e à 3e fournisseur de l’Union Européenne

Il se positionne derrière le Vietnam et le Cambodge. A fin août, les exportations de vêtements confectionnés sont en hausse de 8%.

Textile : le Maroc passe de 7e à 3e fournisseur de l’Union Européenne

Les exportations de textile se redressent. A fin août, sur la base des données de l’Office des changes, les vêtements confectionnés affichent une progression de 8% par rapport à la même période de l’année dernière, à 15 milliards de DH. Pour sa part, la bonneterie résiste avec un chiffre à l’export de 4,7 milliards de DH, légèrement supérieur par rapport à fin août 2015. 
Pour l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH), cette performance s’explique principalement par une percée du textile marocain sur les marchés de l’Union Européenne. Il est passé de 7e en 2015 à 3e fournisseur de cette zone cette année, derrière le Vietnam et le Cambodge dont les ventes sur le marché européen ont respectivement augmenté de 6,8% et de 6%. 
«C’est une bonne chose que de se positionner derrière ces deux pays asiatiques qui ont significativement progressé ces dernières années. C’est également un bon point pour le Maroc par rapport à ses concurrents directs, notamment la Turquie, la Tunisie et l’Egypte», affirme-t-on à l’association des textiliens.

Amélioration de l’offre en vue grâce aux contrats de performance

Cette amélioration du positionnement traduit le retour du textile marocain dans les stratégies de sourcing des donneurs d’ordre européens. Et cela grâce à une conjoncture sectorielle favorable et porteuse au niveau mondial que le Maroc doit mettre davantage à son profit. E
n effet, les professionnels estiment que la tendance haussière enregistrée par les prix dans les pays asiatiques est un avantage que le Maroc doit saisir pour consolider sa position. Ensuite, il y a le développement du fast fashion qui exige la proximité géographique. Un atout dont dispose le Maroc par rapport à l’Union Européenne. Enfin, les textiliens soulignent que la stabilité politique du pays le favorise par rapport à ses concurrents directs du pourtour méditerranéen.

Les perspectives s’annoncent donc prometteuses. Le Vietnam et le Cambodge bénéficient certes de facilités pour un accès préférentiel aux marchés européens et américain, mais cela ne doit pas, disent les exportateurs, décourager les professionnels car le Maroc doit jouer la carte de l’amélioration de son offre. Et cela devrait se faire dans les mois à venir suite à l’enclenchement des mesures de la stratégie sectorielle de l’industrie textile et de la mise en place de différents écosystèmes.

Par Aziza Belouas - Source de l’article Lavieeco

Aucun commentaire: