Translate

dimanche 9 octobre 2016

L’Union pour la Méditerranée s’engage à lutter contre le chômage structurel




Les États membres de l’Union pour la Méditerranée (UpM) ont réaffirmé leur engagement à travailler ensemble pour trouver des solutions aux défis liés à l’emploi, à l’employabilité et au travail décent, en particulier chez les jeunes et chez les femmes, lors de la troisième conférence ministérielle sur le travail et l’emploi, qui a eu lieu le 27 Septembre en Jordanie.
 
« La disponibilité d’emplois décents et d’opportunités font partie, entre autres, des meilleures mesures pour investir dans notre avenir commun. Il est donc temps de donner un nouvel élan à notre coopération avec l’UpM. Nous avons besoin de marchés du travail favorisant l’intégration et l’égalité des chances pour les femmes comme pour les hommes, pour les jeunes comme pour les personnes âgées, pour les diplômés comme pour ceux ayant abandonné l’école, » a déclaréMarianne Thyssen, commissaire européenne pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs.
 
Le Secrétaire général de l’UpM, Fathallah Sijilmassi, a déclaré : « Il nous faut placer l’employabilité des jeunes au cœur de nos initiatives de coopération régionale pour faire d’eux des participants actifs de l’avenir socio-économique de la région. »
 
Les ministres présents à la conférence ont affirmé la valeur d’une approche commune pour répondre aux problématiques du chômage, en particulier chez les jeunes et les femmes, comme un moyen de renforcer la stabilité dans la région. Ils ont souligné l’importance du dialogue social tripartite et bipartite et favorablement accueilli le projet d’organiser un Forum sur le dialogue social en 2017/2018, ainsi que le soutien financier de 3 millions d’euros fourni par l’UE au volet régional du « Projet pilote pour la promotion du dialogue social dans le voisinage sud de la Méditerranée ».
 
Les ministres ont fermement soutenu une approche intégrée sur deux fronts, qui puisse répondre tant à l’offre qu’à la demande sur le marché du travail et ont encouragé les autorités nationales à soutenir activement la transition de l’emploi informel à l’emploi formel, conformément aux efforts déjà déployés par l’OIT.
 
En conclusion, le Secrétariat général de l’UpM a réaffirmé qu’il se tenait prêt à soutenir les résultats de la conférence et à s’assurer que les décisions politiques se traduisent par des projets concrets profitant aux jeunes. 
 
En savoir plus 
UpM – Site internet

Aucun commentaire: