Translate

samedi 29 octobre 2016

Crise syrienne : l’UE prête à renforcer les partenariats avec le Liban et la Jordanie



Les ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Luxembourg, se sont mis d’accord sur la façon de donner suite aux priorités de partenariat et aux pactes avec la Jordanie pour la période 2016-2018 et avec le Liban pour la période 2016-2020. 

Les priorités des partenariats guideront les relations bilatérales que l’UE entretient avec les deux pays. Les pactes constituent le cadre à travers lequel les engagements mutuels pris lors de la Conférence de Londres « Soutenir la Syrie et la région » (février 2016) sont convertis en actions. 
 
Les priorités du partenariat UE-Jordanie sont définies pour inclure la stabilité régionale et la sécurité, y compris la lutte contre le terrorisme, la stabilité économique, la croissance durable et fondée sur la connaissance, l’éducation de qualité et la création d’emplois ainsi que la gouvernance démocratique, l’état de droit et les droits de l’homme.
 
Le pacte UE-Jordanie prévoit entre autres un soutien financier supplémentaire de l’UE et des règles simplifiées pour les exportations jordaniennes vers l’UE d’un grand nombre de produits provenant de 18 zones économiques spéciales pour une durée de 10 ans, à condition que des possibilités d’emploi soient offertes aux réfugiés syriens, ainsi qu’aux Jordaniens. Dans le cadre du pacte, la Jordanie permettra à davantage d’enfants syriens de prendre part à l’éducation et à la formation professionnelle.
 
Les priorités du partenariat dans les relations UE-Liban pour les années à venir porteront sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme, la gouvernance et l’état de droit, favorisant les possibilités de croissance et d’emploi, la migration et la mobilité.
 
Le pacte UE-Liban prévoit un soutien financier supplémentaire de l’UE et une assistance accrue dans un certain nombre de domaines politiques. Le Liban continuerait à chercher des moyens d’améliorer le cadre réglementaire relatif à l’enregistrement et aux permis de séjour des réfugiés. Le Liban accueille actuellement 1,5 million de Syriens. C’est le pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés et de personnes déplacées, à la fois par habitant et par kilomètre carré.
 
Les priorités des partenariats et les pactes devraient être adoptés conjointement et respectivement dans le cadre du Conseil d’association UE-Jordanie et du Conseil d’association UE-Liban, qui doivent avoir lieu dans les prochaines semaines.
 
Pour en savoir plus

Aucun commentaire: