Translate

dimanche 16 octobre 2016

La Tunisie aux Assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale: Prospection de nouvelles pistes de coopération avec la Chine et la Russie

La Tunisie a été représentée lors des assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale (BM) tenues du 5 au 9 octobre courant, par Chedly Ayari, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie et Fadhel Abdelkafi, ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale.

ABDELKEFI

Fadhel Abdelkafi avait pour mission la promotion du plan de développement 2016-2020 mais aussi la promotion de la Conférence internationale de l’investissement ou d’appui au développement économique et social de la Tunisie "Tunisia 2020" prévue les 29 et 30 novembre prochain. Plus de 50 projets d’investissements publics, privés et en Partenariat Public-Privé, pour un montant global de 60 milliards de dollars y seront présentés.

En marge des assemblées, le ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, s’est entretenu avec Hafedh Ghanem, vice-président du groupe de la Banque mondiale, chargé de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), qui a réitéré la prédisposition du groupe de la Banque mondiale à accompagner la Tunisie dans la période à venir.

Pour sa part, Chedly Ayari, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), "s’est entretenu avec ses homologues aux banques Centrales de la Chine et de Russie et ce, afin d’établir de nouvelles pistes de coopération entre la BCT et les deux institutions précitées notamment en matière de gestions des réserves et de financement extérieur", précise un communiqué de l’institut d’émission.

Ainsi la Banque Centrale s’attache à diversifier les sources de financement extérieur surtout que les avoirs nets en devises sont en nette baisse, atteignant le 7 octobre courant les 12.551 MDT, soit 112 jours d’importations. La Tunisie est toujours en quête de financement extérieur pour financer son plan de développement.

Un plan de développement qui est actuellement sujet à critiques au sein même de l’administration tunisienne. Un plan qui présente des insuffisances de fond et de forme, néanmoins le gouvernement Chahed n’a pas d’autres choix que de s’attacher à ce document de référence qui constitue somme toute, le seul outil de négoce avec les pourvoyeurs de fonds étrangers.

D’ailleurs, le Gouverneur de la BCT a eu des réunions avec les premiers responsables d’agences de notation et certaines banques de renommée international. L’objectif serait de redorer le blason de la Tunisie et de reconquérir la confiance des bailleurs de fonds étrangers.

Rappelons que les Conseils des Gouverneurs du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) tiennent, tous les ans à l'automne, leurs Assemblées annuelles pour s'entretenir d'une large gamme de questions.

Plusieurs thématiques ont été abordées cette année dont le rôle clé de l’emploi dans les états fragiles, retours d’expérience des banques centrales face aux fortes fluctuations des taux de change; la transformation du paysage économique et politique mondial, l’inclusion financière; et la politique budgétaire. Plus de 10.000 personnes ont participé aux Assemblée dont 3.500 membres des délégations des pays membres de la Banque mondiale et du FMI, notamment la Tunisie.

La Tunisie a rejoint le FMI en 1958 et les encours de crédits alloués à la Tunisie sont à 1,1 billion de dollars.

Source de l'article Huffpostmaghreb

Aucun commentaire: