Translate

samedi 25 mars 2017

L’OMT et l’ASCAME coopèrent en faveur d’un tourisme plus durable, comme catalyseur de changement en Méditerranée




La présentation officielle aujourd’hui de l’Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement dans le cadre de la foire FITUR de Madrid – avec un focus sur le nord de l’Afrique et le Moyent-Orient – représente l’occasion idéale pour analyser les opportunités que le secteur du tourisme durable peut générer pour les économies des pays méditerranéens.

La performance du secteur dans la région est remarquable. La Méditerranée est la première zone touristique au monde représentant 32% des arrivées de touristes internationaux et 30% des revenus et prévoyant l’arrivée de 420 millions de touristes pour 2020. Les pays de la région comme la France, l’Italie, la Grèce, l’Espagne et la Turquie attirent 80% de ces touristes. Cette même dynamique positive existe dans certains pays des Balkans comme le Monténégro ou la Croatie. Au sud de la Méditerranée, de grands efforts ont été entrepris pour promouvoir le secteur comme c’est le cas au Maroc. En outre, ce secteur représente 13% des exportations des pays méditerranéens, 23% du secteur des services et emploie 12% de la population soit des millions de personnes dans la région.

Les pays méditerranéens doivent non seulement continuer de consolider la compétitivité actuelle du secteur mais aussi encourager, en priorité et avec plus de conviction, des modèles alternatifs comme la construction d’hôtels écologiques, tout en recherchant, au travers de ce secteur, une plus grande valeur ajoutée et la création d’emplois transversaux avec le soutien du secteur privé. En un mot, parier sur une croissance touristique durable revient à augmenter l’inclusion sociale, générer des emplois et réduire la pauvreté. 

C’est à cet effet que l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME), représentée par son Président, Mohamed Choucair, et l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), représentée par son Secrétaire Général, Taleb Rifai, ont signé un accord de collaboration en faveur du développement du tourisme durable dans la région méditerranéenne. Tel que l’a reconnu l’Organisme des Nations Unies en charge de la promotion du tourisme (OMT), le secteur privé joue un rôle déterminant pour atteindre ses objectifs et, c’est pourquoi, collaborer étroitement avec l’entité le représentant à l’échelle régionale est essentielle. Les deux organisations continueront de travailler ensemble sur des activités stratégiques qui encouragent un tourisme respectueux, moteur de développement durable régional et catalyseur de changement positif.

Les deux entités ont déjà collaboré dans le cadre de diverses initiatives et projets afin de promouvoir le tourisme régional et stimuler la collaboration publico-privée, comme le programme international de tourisme de la « Route Culturelle des Phéniciens » qui vise à faire connaitre la richesse de l’héritage phénicien dans le commerce régional actuel et au sein des industries puissantes comme celle du textile, tout en créant des programmes concrets comme des itinéraires de tourisme culturel, rural et d’écotourisme.

Une amélioration de la résilience du secteur touristique dans la région devient essentielle pour continuer de s’adapter aux changements d’un marché compétitif global. La mise en marche d’un programme ambitieux, comme la création d’une “Marque Méditerranéenne”, pourrait être l’initiative qui consolidera la croissance du tourisme régional.

Source de l'article Ascame

Aucun commentaire: