Translate

samedi 18 mars 2017

Oiseaux-Tempête explore les richesses des chants de la Méditerranée

Oiseaux-Tempête sortira son troisième album, «AL'AN!» le 14 avril 2017.

Le groupe de Frédéric Oberland et Stéphane Pigneul, notre coup de cœur de ce début d'année 2017, sort en avril prochain un album enregistré au Liban qui mêle harmonieusement sonorité noise, post-rock, free-jazz et musique traditionnelle.

Ils sont des explorateurs de la musique. Avant de s'appeler Oiseaux-Tempête, ils étaient en 2011 Réveil des tropiques, un groupe de krautrock aux rythmes ensoleillés. Puis Frédéric Oberland et Stéphane Pigneul se sont lancé tambours battants dans une aventure dont le nom évoque le voyage, le trouble, l'agitation et le déchaînement de passions. Après deux albums imprégnés de la culture méditerranéenne - Oiseaux-Tempête (2013) après un séjour en Grèce, et Utopiya? (2015), né de leurs pérégrinations dans une Turquie en plein tourment - les deux compères sortent AL-'AN! le 14 avril.

Cette fois-ci, c'est le Liban, carrefour civilisationnel entre l'Orient et l'Occident, qu'ils sont partis découvrir. À Beyrouth où ils ont enregistré ce nouveau disque ils ont appris, selon leurs propres aveux «l'art du compromis». Dans cette ambiance propice à la création Oiseaux-Tempête s'est acoquiné avec une dizaine de musiciens locaux de la scène underground pour sortir un album où se côtoient noise, post-rock, free-jazz et musique traditionnelle. Leur poésie écrite dans une langue qui mêle harmonieusement l'anglais, le français et l'arabe instaure un dialogue naturel entre l'Europe et le Moyen-Orient.

AL-'AN! signifie «maintenant» en arabe. Oberland et Pigneul ont voulu montrer les richesses actuelles et éternelles des civilisations de l'arc méditerranéen. Leur art possède quelque chose de viscéral, presque inconscient. Il ne laisse pas indifférent, prend aux tripes et emporte.

Dans AL-'AN! le tourbillon du voyage s'égrène au fil des douze compositions. Bab Sharqi nous transporte à Damas, le très électronique Carnaval nous baigne dans l'atmosphère inquiétante des conflits orientaux, le transcendant Through The Speech Of Stars, magnifie en 17 minutes le poème de Mahmoud Darwich Red Indian's Penultimate Speech to the White Man.

● Le nouvel album de Oiseaux-Tempête, disponible le 14 avril 2017.

Par Robin Cannome - Source de l'article Le Figaro

Aucun commentaire: