Translate

dimanche 2 avril 2017

Journée mondiale de l’eau : l’UE et l’UpM réaffirment leur engagement à faire face à la pénurie d’eau

UfM water
La région méditerranéenne est l’une des régions du monde les plus vulnérables au changement climatique ainsi que l’une des plus fragiles face à la demande en eau. 

On estime que plus de 180 millions de personnes dans la région ont un accès restreint à l’eau et que 60 millions supplémentaires sont confrontées au stress hydrique. À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le Secrétariat de l’UpM insiste sur la nécessité de continuer à renforcer la coopération régionale afin d’apporter des réponses à cette question de plus en plus préoccupante. L’Union européenne réaffirme être déterminée, dans le cadre du programme à l’horizon 2030, à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et à assurer la gestion durable des ressources en eau, en particulier pour ce qui est des groupes les plus vulnérables. 

« L’Union européenne a depuis 2007 octroyé plus de 2,2 milliards d’euros à des projets liés à l’eau et à l’assainissement dans plus de 62 pays dans le monde. Pour répondre à l’augmentation des besoins humanitaires et des déplacements forcés, l’UE est résolue à continuer d’apporter son soutien aux victimes de catastrophes naturelles ou d’origine humaine, en leur donnant accès à une eau saine et potable, ce qui permet de sauver des vies », a déclaré la Haute représentante de l’UE, Federica Mogherini, dans un communiqué publié à l’occasion de la Journée mondiale et européenne de l’eau.

« L’UE continuera par ailleurs à appuyer une gestion durable de l’eau dans le cadre d’une approche stratégique du développement régional fondée sur les conclusions du Conseil de 2013 sur la diplomatie dans le domaine de l’eau, en promouvant partout dans le monde une gestion de la coopération transfrontière, qui est essentielle pour le développement, mais aussi pour la stabilité, la résilience, la paix et la sécurité », a-t-elle ajouté.

L’Union pour la Méditerranée promeut le travail collaboratif dans la définition d’un agenda potentiel de l’UpM sur l’eau. Elle agit également en tant que plateforme pour la coopération et le dialogue à travers le Groupe d’experts de l’UpM sur l’eau, et fait avancer la mise en œuvre d’une série de projets labellisés par l’UpM dans le secteur de l’eau.

Jusqu’à présent, les États membres de l’UpM ont approuvé huit projets dans le domaine de l’eau et de l’environnement pour une valeur représentant environ 430 millions d’euros d’investissement pour la région. Ces projets ont pour but de garantir l’accès à l’eau et de contribuer à la dépollution de la mer Méditerranée tout en prévenant de nouvelles pollutions, en renforçant les capacités de la société civile et des professionnels de l’eau et en incitant le partage de connaissances sur les questions liées à l’eau. 

Pour en savoir plus

Aucun commentaire: