Translate

dimanche 15 octobre 2017

Afrique du Nord : La coordination des efforts est nécessaire pour relever le défi de l’emploi des jeunes (CEA)


Les participants ont plaidé pour la mise en place de mécanismes de coordination pour tirer parti des différentes initiatives et programmes à caractères fédérateurs sur les problématiques communes au pays de la région en l’occurrence l’emploi des jeunes.

Les travaux de la 32eme session du Comité intergouvernemental d'experts (CIE) du Bureau de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) en Afrique du Nord qui ont démarré le 3 octobre à Rabat (Maroc) se sont achevés ce vendredi par l’adoption de recommandations à transmettre à la prochaine Conférence des ministres africains des Finances de la planification et développement économiques, prévue en 2018. Le CIE qui a réuni pendant quatre jours une centaine d’experts, chercheurs, représentants de la société civile, a examiné les moyens à même de permettre de relever le défi « commun » de l’emploi des jeunes et identifier des solutions concrètes pour l’Afrique du Nord.

Les participants ont plaidé pour la mise en place de mécanismes de coordination pour tirer parti des différentes initiatives et programmes à caractères fédérateurs sur les problématiques communes au pays de la région en l’occurrence l’emploi des jeunes.

Dans le même ordre d’idées, la CEA est tenue de renforcer les contacts directs et la coordination avec les pays membres pour mieux les informer et les accompagner dans les différentes expériences entreprises dans le domaine de l’emploi des jeunes. La CEA devra également assurer la production d’un « compendium des bonnes pratiques pour la promotion de l’emploi des jeunes dans la région de l’Afrique du Nord » tous les cinq ans et mettre sur pied une plateforme de connaissance électronique en collaboration avec le BIT et la BAD, et ce, « en vue d’assurer l’échange et la dissémination idoine des bonnes pratiques en matière de création et de promotion de l’emploi des jeunes dans la région ».

Les participant à la 32eme session du CIE ont appelé les gouvernements à concrétiser la « transversalité » de la question de l’emploi des jeunes en « intégrant cette composante dans toutes les politiques et stratégie sectorielles » et intégrer de manière « systématique de la composante genre » dans les stratégies et programmes relatifs à la promotion de l’emploi et l’amélioration de l’employabilité des jeunes. Ils ont plaidé, en outre, pour la mise en adéquation du système de formation en adéquation avec les besoins du marché de l’emploi.

Promotion de l’entreprenariat

La promotion de l’entreprenariat est également cité comme l’une des priorité pour l’amélioration de l’emploi des jeunes, avec la création de centres pour les jeunes entrepreneurs dont les domaines d’intervention couvrent, entre autres, le renforcement des capacités des jeunes et l’appui au développement de business plans bancables ». En outre, les participants à la 32eme session du CIE ont, en outre, appelé les gouvernements à prendre en charge la problématique de l’économie parallèle à travers des mécanismes susceptibles d’intégrer « durablement » le secteur informel dans l’économie formelle.

Notons, par ailleurs, que l’intégration régionale a été avancée comme facteur, lors des débats, pour améliorer l’emploi des jeunes en Afrique du Nord, en l’intégrant dans les politiques nationale de promotion de l’emploi. Avec un marché continental africain encore plus large, « la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC) est essentielle pour la création d’emplois, en particulier pour les jeunes et les femmes aujourd’hui estimé à plus de 25% en Afrique du Nord » a pour sa part souligné la Secrétaire exécutive de la CEA, Mme Vera Songwe, qui a souligné l’importance de l’intégration régionale pour générer des emplois.

Source de l'article Maghrebemergent

Aucun commentaire: