Translate

dimanche 8 octobre 2017

Le nouveau Centre méditerranéen des arts appliqués, ancien presbytère “Santa Croix”, a été inauguré

Résultat de recherche d'images pour "itué au cœur de la médina de Tunis, le Presbytère “Sainte Croix”,"

Situé au cœur de la médina de Tunis, le Presbytère “Sainte Croix”, ancien couvent construit en 1662 par des chrétiens étrangers vivant à Tunis, a connu des travaux de réhabilitation dont la clôture a été annoncée mardi 3 octobre 2017, lors d’une cérémonie officielle en présence de la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Salma Elloumi Rekik, de l’ambassadeur d’Italie en Tunisie, Raimondo De Cardona, et du Maire de Tunis, Seifallah Lasram.

Transformé en “Centre Méditerranéen des Arts Appliqués”, l’ancien Presbytère “Sainte Croix” a été rénové grâce à un financement du gouvernement italien à hauteur de 1,2 million de dinars tunisiens et en collaboration avec la municipalité de Tunis et l’Association de Sauvegarde de la Médina (ASM Tunis).

A cette occasion, Raimondo De Cardona a réaffirmé la solidité des liens culturels et historiques établis entre la Tunisie et l’Italie, et que la réhabilitation du Presbytère s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les deux pays en matière d’appui au développement local de la ville de Tunis et de la participation à l’essor économique et touristique de la Tunisie.

Pour sa part, Salma Elloumi Rekik a indiqué que la mise en valeur du patrimoine architectural de l’ancien presbytère et sa transformation en un Centre Méditerranéen des Arts Appliqués donnera lieu à des échanges entre les deux rives de la Méditerranée dans les divers domaines de la culture et du tourisme.

Rekik se dit également confiante de voir ce nouveau centre devenir un espace générant d’importantes opportunités de coopération bilatérale avec l’Italie et multilatérale avec l’Europe grâce à un partenariat entre les secteurs public et privé en particulier dans le domaine de la formation et de la promotion des métiers d’art. “Cette coopération profitera au secteur de l’artisanat et de la culture” a souligné la ministre tenant à signaler que cet ancien lieu de culte aura un impact sur la médina de Tunis en terme d’animation culturelle et de développement d’activités économiques et touristiques.

De son côté, le maire de Tunis, Seifallah Lasram, a rappelé que le complexe Sainte Croix a été construit par la communauté chrétienne vivant à Tunis essentiellement italienne et maltaise, ajoutant que la restauration du Presbytère s’inscrit dans la politique de la municipalité de Tunis visant à valoriser le patrimoine de la médina et son histoire multiculturelle, symbole de tolérance et de cohabitation entre les différentes communautés de différentes confessions vivant à Tunis.

La cérémonie a débuté par une visite guidée du presbytère rénové et par le vernissage de l’exposition du photographe belge résident à Tunis Axel Derriks.


Réalisée en septembre 2017, la série de clichés d’Axel Derriks met en valeur les différents éléments de l’édifice et sa relation avec son environnement. A travers l’exposition, le photographe met en scène le site de “Sainte Croix” ou “Santa Croce” comme symbole du dialogue interculturel. S’articulant sur quatre thèmes en l’occurrence “Renouveau”, “Espace”, “Medina” et “Clocher”, les clichés évoquent la restauration du presbytère, son architecture épurée et sa relation intrinsèque avec son environnement, la médina de Tunis. Une présentation digitale du Presbytère avant et après les travaux a été également projetée.

Source de l'article Webmanagercenter

Aucun commentaire: