Réflexion sur les femmes comme vecteurs de dialogue et d'espoir en Méditerranée

Réflexion sur les femmes comme vecteurs de dialogue et d'espoir en Méditerranée

Le Forum « KĪMIYYA. Les Femmes Actrices du Dialogue » a été consacré au rôle des femmes en tant que créatrices de liens entre les sociétés civiles de la Méditerranée et à leurs relations avec la démocratie, l’économie, les traditions, les droits et la paix. 

Les participant-e-s du forum ont ainsi appelé à soutenir la formation, l’éducation et l’accès des femmes aux nouvelles technologies afin qu’elles puissent pleinement faciliter un dialogue interculturel et réduire les causes des conflits dans la région. Le nom Kimiyya a été choisi car il signifie «embrasser», «fondre», «mettre ensemble», «réunir», «partager», « mélanger » dans les anciennes langues de la Méditerranée (arabe, grec…).

Le forum a été organisé par la Fondazione Mediterraneo , chef de file du réseau italien de la Fondation Anna Lindh, avec la participation active de 12 autres réseaux nationaux : Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Espagne, France, Italie, Malte, Mauritanie, République Tchèque, Lituanie, Slovénie, et Tunisie.

Il a rassemblé des parlementaires, des ONG, des universitaires et des réseaux qui ont discuté sur des sujets passionnants tels que les capacités de résistance des femmes face aux discriminations et aux inégalités sociales, et l’insertion des jeunes femmes dans la croissance économique. Un autre axe de travail a été le rôle des femmes dans le processus migratoire, dans les pays d’origine, pendant la traversée, ainsi que dans les pays d’accueil en tant que mères d’immigrant-e-s, migrantes potentiel-le-s ou bénévoles qui apportent de l’espoir et de l’attention au migrant-e-s.

La rencontre a été couronnée par l’adoption de recommandations et d’une déclaration finale issues des travaux des groupes de travail constitués dans le cadre du forum (voir fichier joint disponible en français et anglais).

Au cours de la rencontre, la Fondazione Mediterraneo a décerné le “Prix Méditerranée pour les femmes ” 2017 à Fouzia Assouli, présidente de la FFEM et présidente d’honneur de la Fédération des ligues des droits des femmes du Maroc (FLDF). Ce prix a rendu hommage à l’action d’Assouli en faveur des droits des femmes ainsi qu’à son combat pour la promotion des valeurs de la démocratie, de la citoyenneté et de la paix dans toute la région euro-méditerranéenne.

Lien

Fichier à télécharger -  delarationfinalenaplesfr.pdf

Commentaires