Translate

dimanche 15 octobre 2017

L’UE organise une conférence sur l’enseignement supérieur et les réfugiés dans la région méditerranéenne

EU Neighbours South

La Commission européenne et le projet HOPES, financé par le Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne (Fonds « Madad »), organisent une conférence à Beyrouth les 26 et 27 septembre 2017 sur la manière de soutenir l’accès des réfugiés et des populations vulnérables des pays hôtes à l’enseignement supérieur dans la région méditerranéenne.

La conférence rassemble plus de 120 participants, y compris des représentants de ministères, d’organisations internationales et non gouvernementales, d’universités, ainsi que des étudiants de la région méditerranéenne et d’Europe, en plus des représentants de la Commission européenne et des États membres de l’UE.

Le ministre libanais de l’Éducation et de l’enseignement supérieur, Marwan Hamade, la chef de la délégation de l’UE au Liban, l’Ambassadrice Christina Lassen, et le président de l’Association des universités arabes, Sultan Abuorabi Al-Adwan, ont assisté à l’ouverture de la conférence.

Dans son discours d’ouverture, l’Ambassadrice Lassen a déclaré : « La Syrie, la région, l’Union européenne et le monde entier ont besoin de personnes hautement qualifiées, techniquement solides, sûres d’elles-mêmes et motivées, qui soient des membres actifs de leurs communautés. Grâce à l’accès à l’enseignement supérieur, ces personnes et leurs communautés auront de plus grands espoirs et de meilleures perspectives d’avenir. Pour cela, nous avons besoin d’universités de qualité capables de créer un environnement de confiance, de respect et de non-discrimination, ainsi que d’établissements d’enseignement supérieur qui encouragent la diversité culturelle et religieuse et promeuvent le respect de la liberté individuelle et personnelle. »

L’Union européenne a fourni du matériel, de l’aide et des connaissances spécialisées pour intégrer les jeunes syriens et les communautés d’accueil vulnérables dans les établissements d’enseignement supérieur grâce à un investissement de 53 millions d’euros provenant du seul Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne.

Cette aide a permis de générer environ 3 800 bourses d’études, 5 741 cours de langue et plus de 40 000 séances de conseil.

Pour en savoir plus
Délégation de l’UE au Liban – Site internet

Également disponible en

Aucun commentaire: