Translate

dimanche 15 octobre 2017

Lancement aujourd’hui de la stratégie de coopération tuniso-suisse 2017-2020

Lancement officiel de la stratégie de coopération suisse en Tunisie 2017-2020


La Suisse a lancé mardi sa nouvelle stratégie de coopération avec la Tunisie couvrant la période 2017-2020 en présence de la conseillère fédérale et cheffe du Département fédéral de justice et police, Mme Simonetta Sommaruga, et du ministre de développement, de l’investissement et de la coopération internationale, M. Zied Laadhari.

Engagée dès le début de la transition démocratique en 2011, la Suisse consolide ainsi son action en Tunisie. Elle prévoit une enveloppe de plus de 267 millions de dinars tunisiens pour une nouvelle période de 4 ans.

La stratégie consolide la coopération développée depuis 2011 en renforçant ses trois domaines d’activités, le processus démocratiques et les droits de l’homme, la croissance économique inclusive et l’emploi, la migration et la protection. Forte d’une enveloppe de plus de 267 millions de dinars pour la période 2017-2020, elle entend mettre l’accent particulièrement sur la jeunesse et le développement des régions. Une composante transfrontalière est également intégrée dans la nouvelle stratégie. Elle comprend un programme culturel Afrique du Nord qui entend favoriser les échanges entre créateurs et acteurs culturels dans la région. La composante régionale de la stratégie prévoit également des activités en matière de migration, de coopération économique et de prévention de l’extrémisme violent.

Dans le domaine du soutien au processus démocratique et aux droits de l’homme, la Suisse vise principalement à promouvoir les valeurs d’une société démocratique et la redevabilité des institutions publiques vis-à-vis de la population. Elle appuie la mise en application des réformes ambitieuses adoptées dans la Constitution de 2014. Sur la période 2017-2020 ce domaine va représenter 14.5% des déboursements de la coopération suisse en Tunisie, soit environ 39 millions de dinars tunisiens.

Au niveau économique, en matière de croissance inclusive et d’emploi, la Suisse entend contribuer au renforcement de la gestion des finances publiques, notamment au niveau local, ainsi qu’au développement d’un climat favorable aux affaires. Elle met l’accent sur différents projets de formation et d’insertion professionnelle, la structuration des filières pour l’export ainsi que la fourniture de services de base pour la population, notamment en matière hydrique. Sur la période 2017-2020, la Suisse compte investir près de 190 millions de dinars tunisiens dans ce domaine, soit environ 71% des dons qui seront engagés.

Source de l'article Leader 

Aucun commentaire: