Translate

vendredi 25 janvier 2013

AFD - TOUNIS TAKHDEM ! Projet de soutien à l'entrepreneuriat des jeunes dans une région défavorisée


L’AFD va financer un projet d’appui à l’insertion économique et professionnelle des jeunes marginalisés dans le Gouvernorat de Médenine, au sud de la Tunisie. Ce projet, d'un montant à hauteur de 1,5 M€ est mis en œuvre par l’ONG Mercy Corps Tunisie. Un projet « frère » est financé par la Coopération britannique dans les gouvernorats voisins de Gafsa, Kasserine, Tataouine.
L'emploi des jeunes, revendication principale du Printemps arabe
A la source des revendications qui ont alimenté la révolution de Jasmin en janvier 2011, le chômage des jeunes et le retard économique des régions défavorisées constituent des défis majeurs pour la Tunisie. Celui de l’insertion professionnelle de ces jeunes générations est tel qu’il nécessite aujourd’hui une approche coordonnée entre les acteurs publics et privés afin de maximiser les effets de levier et l’impact sur le marché de l’emploi.
 
Dans le cadre du protocole mis en place entre la France et la Tunisie dès 2008 en matière de développement solidaire, l’AFD vient de signer une convention de financement d’un montant de 1.5 M€ au bénéfice de l’ONG Mercy Corps Tunisie, créée en 2011, laquelle assurera la maitrise d’ouvrage d’un programme d’appui à l’insertion économique et professionnelle des jeunes marginalisés dans le gouvernorat de Médenine, au sud de la Tunisie.
 
Ce projet vise notamment à l’enrichissement des programmes de formation professionnelle déjà en place en éducation financière, aptitudes de vie et sensibilisation à l’entreprenariat dans les sept centres existants, mais également au renforcement des capacités des prestataires privés et associatifs qui œuvrent dans ce champ, afin de les rendre plus efficaces dans leur accompagnement de futurs jeunes entrepreneurs.
 
Contribuer à l'emploi et à l'initiative des jeunes marginalisés 
 
« Tounis Takhdem ! » est un projet initié par Mercy Corps dans le but de contribuer à l'insertion économique et professionnelle des jeunes marginalisés, à travers des activités qui augmentent les capacités des jeunes à devenir plus employables et plus entreprenants. L’enjeu est donc d’ouvrir le champ des possibles pour ces jeunes à la fois dans leur propre conception de l’accès à l’emploi mais également d’améliorer le cadre qui les accueille.

 
Un environnement plus favorable 
Du côté entrepreneuriat, le projet a pour objectif de créer, d'une part, un environnement favorable pour les initiatives entrepreneuriales, en améliorant l’accès et la pertinence des instruments financiers existants, tout en mettant en place des services non financiers d’accompagnement et de coaching des primo entrepreneurs appropriés pour ce groupe cible. Seront ciblés les jeunes inscrits dans les sept Centres de la Formation professionnelle (ATFP) existants de la région de Médenine, les diplômés universitaires et de la formation professionnelle sans emploi (ou mal employés), et les jeunes entrepreneurs.
 
Un accent spécifique sera mis sur l’intégration et l’engagement actif des femmes dans toutes les activités du projet.

Une approche pluri acteurs   
En prônant une approche facilitatrice, Mercy Corps fournira durant 3 ans, une assistance technique aux acteurs du secteur privé, associatif, dont l’association des jeunes chômeurs diplômés de Médenine (2700 membres depuis sa création en 2001) et public, notamment les services de l’ANETI (Agence Nationale pour le travail indépendant) afin d’assurer que les services financiers et non financiers soient accessibles et appropriés pour les jeunes et les jeunes entrepreneurs. D’autres acteurs relevant de la dynamique de coopération décentralisée entre Médenine et le Conseil général de l’Hérault seront également mobilisés notamment au travers de la plateforme Médenine Initiative actuellement en création avec le soutien d’Initiative France .
 
La création d’emplois constitue un des axes prioritaires de l’AFD en Tunisie, et ce projet s’inscrit dans la continuité des actions menées par l’agence ces dernières années, notamment le Fonds de garantie bancaire dédié aux jeunes primo créateurs créé en 2009 au sein de la SOTUGAR ( Société tunisienne de Garantie).
Source de l'information AFD


Aucun commentaire: