Translate

dimanche 21 février 2016

10e Session plénière de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée a Tirana : Faire face aux défis

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, conduit la délégation des parlementaires des deux chambres du parlement algérien, le Conseil de la nation et l’APN, aux travaux de la 10e session ordinaire de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM), prévue aujourd’hui et demain à Tirana, en Albanie.

Cette session, qui se tient dans le contexte des derniers développements sur les fronts des crises en Libye et en Syrie, accentués par l’aggravation du problème des réfugiés dans la région du Moyen-Orient, aura à discuter des répercussions de ces questions sur le développement économique et le dialogue méditerranéen.
C’est également une occasion pour les parlementaires des Assemblées nationales des États membres de l’APM, de débattre et d’échanger leurs points de vue sur les moyens et les voies devant permettre aux participants de contribuer à la protection des civils et à la promotion des droits de l’homme. Les participants auront à débattre des questions sur la situation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi que sur l’urgence découlant des migrations et des activités des combattants terroristes étrangers. Les participants à la session ordinaire de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée aborderont, aussi, des thèmes liés aux développements politiques et leurs perspectives en Méditerranée, aux défis économiques et environnementaux dans la région, la problématique de la migration ou encore le dialogue interculturel. La tenue de cette session, qui coïncide avec le 10e anniversaire de la création de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée, verra la participation de plus de deux cents délégués dont des représentants de haut niveau des parlements internationaux, des Nations unies et d’autres organisations régionales.
À l’occasion de ce 10e anniversaire depuis la création de l’APM en Jordanie, en 2006, la session ordinaire, qui s’ouvre ce matin dans la capitale de l’Albanie, comportera certainement un ordre du jour chargé débordant sur des débats autour des thèmes relatifs aux stratégies et aux politiques futures du plan d’action des travaux de l’actuelle session de l’APN. La session dont les travaux s’ouvrent à Tirana permettra aux participants de discuter du rôle de l’APM pour contribuer efficacement aux mesures collectives que la communauté internationale doit entreprendre afin de faire face aux nombreux défis de la région méditerranéenne à travers les instruments de la diplomatie parlementaire. En plus de la paix et de la sécurité régionale, les délégués seront également appelés à aborder des thèmes importants se rapportant à la crise économique, au chômage, au changement climatique, à la pénurie d’eau, au dialogue interculturel et interreligieux, qui sont des éléments nécessaires pour contrer l’extrémisme violent et assurer la promotion de la stabilité politique et du développement socio-économique durable. C’est dire l’importance de ce forum que constitue l’APM, au sein duquel les Parlements de la région méditerranéenne se réunissent en vue d’atteindre leurs objectifs communs visant la création d’un meilleur environnement politique, social, économique et culturel, ainsi qu’à l’amélioration des conditions de vie des citoyens qu’ils représentent.
L’APM est une organisation interétatique régionale, bénéficiant du Statut d’Observateur auprès de l’Assemblée générale des Nations unies, qui dispose de sa propre personnalité et de sa capacité juridique internationale, joue en effet un rôle clef dans la région, sachant que ses activités viennent en complément des travaux d’autres organismes régionaux et internationaux, responsables de la promotion de la sécurité, de la stabilité et de la paix en Méditerranée. C’est dans ce sens que, dès sa création, l’APN s’est imposée comme l’acteur principal de la diplomatie parlementaire au niveau régional. Le soutien continu de tous ses parlements membres garantit le dialogue politique et la compréhension mutuelle entre ses États membres, tout en œuvrant à la promotion de la sécurité, de la stabilité et de la paix au niveau régional, ou encore l’encouragement aux initiatives des pays méditerranéens. 
Pour information, l’APM est la seule enceinte interparlementaire ouverte à tous les États riverains et assimilés, et à eux seuls. Les États assimilés à des riverains sont ceux qui ont une étroite communauté d’intérêt avec l’aire méditerranéenne. L’APM comprend actuellement 25 États membres.

Par Houria Akram - Source de l'article El Moudjahid

Aucun commentaire: