Translate

dimanche 21 février 2016

Des jeunes porteurs d’avenir dans le monde arabe

Alors qu’obsédé par l’État islamique, l’Occident porte un regard de plus en plus noir sur le monde arabe, 99 % de la population des pays arabes, notamment les jeunes, est bien plus préoccupée par le thème de la formation, de l’emploi et des perspectives d’avenir.


Bessma-Momani-ok.jpgC’est ce que constate Bessma Momami, professeure associée du Département de Sciences politiques de l’Université de Waterloo (Canada) dans un ouvrage qu’elle a présenté aujourd’hui à l’IEMed: Arab dawn: Arab youth and the demographic dividend they will bring (L’aube arabe : les jeunes Arabes et le dividende démographique qu’ils apporteront), fruit d’une recherche qui l’a menée dans 15 pays arabes.

Pour Mme Momani, de nos jours, le monde arabe est constitué d’une «génération jeune, qualifiée et informée, qui se sent frustrée en raison de la corruption gouvernementale et du manque d’opportunités». Cela dit, la chercheuse est convaincue que cette nouvelle génération ne se résignera pas et que, d’ici deux décennies, au fur et à mesure qu’elle occupera l’espace public, elle sera capable de changer le statut quo. Les jeunes «veulent faire évoluer la société, développer leurs propres affaires, réduire le secteur public et construire un secteur privé puissant»

Source de l'article IEMed

Aucun commentaire: