Translate

dimanche 14 février 2016

Des opérateurs algériens veulent un accord préférentiel commercial avec la Russie

Des opérateurs économiques algériens activant principalement dans le secteur agroalimentaire ont plaidé mardi à Alger pour la conclusion d'un accord préférentiel commercial avec la Russie qui décrète depuis 2014 un embargo sur les produits alimentaires de l'Union européenne (UE).

Des opérateurs algériens veulent un accord préférentiel commercial avec la RussieCes opérateurs ont appelé lors d'une journée d'information sur la Russie les pouvoirs publics à conclure cet accord qui permettra au produit algérien de conquérir le marché russe, à la recherche de fournisseurs pour limiter l'impact de l'embargo et celui des sanctions turques.

Les producteurs algériens veulent, ainsi, profiter de la hausse de la demande du marché russe qui a perdu deux grands fournisseurs (l'UE et la Turquie) en augmentant la part de leurs exportations vers ce pays, estimées actuellement à quelque 3 millions de dollars seulement.

Les échanges commerciaux bilatéraux avaient atteint 885 millions de dollars en 2015 contre 530 millions de dollars en 2014.

Le vice président de la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI) Riadh Amour a indiqué que la Chambre transmettra cette demande au ministère du Commerce afin de l'évoquer lors des rencontres de haut niveau devant se tenir en avril prochain.

Le représentant commercial auprès de l'ambassade de la Fédération de Russie en Algérie Alexei Schatilov a, pour sa part, affiché le souhait de son pays de développer le partenariat économique avec l'Algérie notamment dans le secteur agricole et agroalimentaire.

"Les sanctions économiques entre l'UE et la Russie ouvrent notre marché notamment pour les produits agricoles et agroalimentaire. Nous tenons à développer le partenariat surtout en agriculture, les possibilités sont énormes", a-t-il estimé.

Cette journée a été organisée en prévision de la visite de chefs d'entreprise algériens à la Russie du 8 au 12 février prochain pour prendre part au conseil d'affaires algéro-russe.

La visite d'affaires intervient en application des recommandations émises lors de la septième commission mixte intergouvernementale algéro-russe, tenue à Moscou fin juillet 2015.

La mission économique qui sera menée par le président de la CACI, Mohamed Laid Benamor devrait permettre aux entreprises algériennes d'avoir une idée plus précise sur le potentiel du marché russe dans différents domaines et d'explorer les possibilités d'exporter des produits algériens vers ce pays.

Des rencontres bilatérales d'affaires (B2B), des visites de sites industriels, de fermes agricoles et de centrales d'achat seront organisées à cette occasion, selon la CACI.

Source de l'article APS

Aucun commentaire: