Translate

mardi 6 juin 2017

La Fondation renforce les liens avec des jeunes femmes leaders de la région MENA


Le 9 mai, la Fondation a assisté à l’ouverture de la formation: Femmes d’avenir en Méditerranée (FAM) qui s’est tenue à Paris. Ce cours consistait en une série de classes et d’ateliers sur le genre, la politique et les leaderships, conçu pour former des jeunes femmes âgées entre 25 et 35 ans, dans leur développement professionnel et personnel

Les 22 femmes ont été sélectionnées à travers un appel à propositions d’entre 600 applications, et elles venaient des pays suivants : Algérie, Égypte, Liban, Libye, Maroc, Syrie, Tunisie, et Turquie. L’un des aspects le plus intéressants a été que les participantes avaient développé leurs carrières dans une très grande variété de domaines, tels que la recherche scientifique, l’enseignement, les arts, l’entreprenariat, la loi et les consultations, et elles représentent beaucoup de contextes sociaux et culturaux. 

Le cours, qui s’est tenu du 9 au 19 mai, visait à faciliter l’accès des participantes aux postes de responsabilité et de prise de décisions, spécifiquement au niveau politique, afin d’avoir un impact sur l’opinion publique et de rétablir un équilibre entre les sexes concernant l’exercice du pouvoir. 
À cette fin, le cours a offert des analyses théoriques, techniques d’accompagnement et rencontres avec des professionnel-le-s et des personnalités du monde académique, politique, des médias et de la société civile. Le cours s’articulait autour de trois principaux domaines de l’activité –science politique, économie et loi- intégrant l’approche de genre, en mettant l’accent sur l’écart de rémunération entre les sexes et concernant l’accès des femmes au marché du travail. Il comprenait une session spécialisé sur le leadership, les discussions avec des parlementaires, visites de terrain dans des institutions européennes et au Conseil de l’Europe, ainsi que des séances consacrées au féminisme et à l’autonomisation des femmes dans la région MENA. 

La Fondation a été invitée à présenter ses actions aux participantes. La présentation a porté sur son rôle de catalyseur d’acteurs engages et d’expériences réussies pour lutter contre la marginalisation des femmes à travers la recherche appliquée, le plaidoyer, le réseautage et la coopération. Les activités de la Fondation, telles que le projet CSO WINS et les méthodologies des pôles locaux d’acteurs de l’égalité femmes-hommes, ont été détaillées. Ces projets ont montré au groupe comment l’égalité femmes-hommes est réalisable efficacement sur le terrain à travers une perspective participative et partagée avec de différents acteurs.

La formation « Femmes d’avenir en Méditerranée (FAM) » est promue par l’université de recherche Sciences Po et coordonnée par le Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre PRESAGE. Elle s’inscrit dans le cadre de l’Axe 3 du Fonds de solidarité prioritaire « Femmes d’avenir en Méditerranée », financé par le Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI).


Aucun commentaire: