Translate

mercredi 27 janvier 2016

ALE Maroc-Tunisie-Egypte et Jordanie: un conseil des affaires est né

La Convention de création du Conseil des affaires des pays membres de l'Accord arabo-méditerranéen de libre échange dit "Accord d'Agadir" a été signée mercredi à Casablanca.

ALE Maroc-Tunisie-Egypte et Jordanie: un conseil des affaires est néL'ambition de cette convention est de mieux faire connaitre l'Accord et sensibiliser quant à ses avantages auprès des patronats des pays membres de l'Accord (Maroc-Tunisie-Egypte et Jordanie).

Cette convention, signée par le confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), l'association des hommes d'affaires jordaniens, la chambre d'industrie de Jordanie, l'Union tunisienne d'industrie, de commerce et de l'artisanat et l'Union des industries d'Egypte, vise également à améliorer les performances d'exportation entre les pays membres de cet accord et vers l'espace euro-méditerranéen à travers la création de mécanismes et de programmes à même de contribuer à atteindre cet objectif. 

Le Conseil œuvrera en vertu de cet accord à promouvoir les partenariats et les investissements croisés et les échanges commerciaux entre les entreprises et les établissements privés dans les pays signataires de cette convention et ce à travers des conseils et des recommandations aux organismes gouvernementaux concernés par la mise en application de ladite convention. 

La convention vise aussi à encourager les PME suivant les règles de cumul d'origine tout en leur proposant les meilleurs mécanismes d'accompagnement et d'aide à améliorer leur performance et leur compétitivité au niveau des marché d'exportation aussi bien entre elles que vers l'Union européenne.

Le Conseil ambitionne aussi de contribuer au développement de la base de données commune à travers la mise sa mise à jour via notamment l'introduction de données spécifiques aux différents secteurs économiques tant au niveau de la production ou de fabrication que de distribution, d'exportation, d'importation et d'investissement.

En vertu de cette convention, le Conseil des affaires se réunira deux fois par an ou en cas de nécessité. L'unité technique qui assure le secrétariat du Conseil viellera à notifier les dates des réunions aux membres et à l'organisation et la coordination de ces réunions.

Le ministre délégué chargé du commerce extérieur Mohamed Abbou avait souligné dans son allocution à l'occasion que la Convention de création du Conseil des affaires des pays membres de l'"Accord d'Agadir" constitue un pas en avant vers la mise en place d'un partenariat de poids entre les représentants du secteur privé des pays membres dans les différents domaines industriels et commerciaux d'intérêt commun.

L'"Accord d'Agadir" a été signé, le 25 avril 2004, à l'initiative du Royaume du Maroc avec la bénédiction des pays parties. L'Accord a été baptisé ''accord d'Agadir'' car le processus a été initié en mai 2001 à la ville d'Agadir.

L'accord d'Agadir a, notamment pour objectifs la libéralisation du commerce extérieur des pays membres, l'encouragement de l'investissement tant intérieur qu'extérieur, la réalisation de l'intégration économique entre les pays parties, le développement du commerce, du partenariat économique avec leurs voisins européens, les pays de la rive nord de la Méditerranée.

Source de l'article H24info

Aucun commentaire: